Martial Laberge

Motos: une pétition de 72 000 signatures à refaire

Après avoir récolté plus de 72 000 signatures pour une pétition réclamant une meilleure tarification pour l’immatriculation des motos au Québec, le groupe mené par le Baieriverain Martial Laberge se voit forcé de reprendre ses démarches à zéro pour faire reconnaître la légitimité de leur document, puisque ce dernier n’est pas reconnu officiellement par l’Assemblée nationale du Québec.

« Pour être légitime, je n’ai pas le choix », déplore Martial Laberge, qui a créé une véritable mobilisation au sein de la communauté québécoise des motocyclistes au fil des six derniers mois.

Sa pétition Contre l’augmentation de l’immatriculation des motos au Québec pour 2019 mise en ligne en décembre dernier sur le site change.org a récolté jusqu’ici 72 208 signatures, soit un nombre équivalent environ au tiers des motocyclistes que compte la province.

« Un peu improvisée »

Pour que sa pétition soit prise en compte par le gouvernement, elle doit toutefois être affichée sur le site de l’Assemblée nationale et être prise en charge par un député intermédiaire, rôle que le député de Dubuc François Tremblay a accepté de jouer dans ce cas-ci.

« La première démarche était un peu improvisée. Ils ont pris l’initiative de faire une pétition en ligne, mais pour que ce soit déposé à l’Assemblée nationale, ça doit suivre un cheminement officiel. On a expliqué au groupe comment procéder et ils ont accepté de recommencer à zéro et de faire tout dans les règles de l’art », explique pour sa part François Tremblay.

Nouvelle coalition

En plus de recommencer les démarches et d’espérer récolter à nouveau des dizaines de milliers de signatures, Martial Laberge a aussi dû collaborer à la création d’une entité à but non lucratif – la Coalition des motocyclistes du Québec/Mouvement de défense des motocyclistes du Québec — afin de pouvoir faire des représentations auprès du gouvernement. Comme les règles stipulent qu’une telle entité doit avoir des membres payants, la Coalition a aussi le défi de vendre des cartes de membres au coût de 5 $ à une partie des motocyclistes qui militent pour de meilleurs tarifs d’immatriculation.

« On va encore plus loin avec cette nouvelle pétition. On veut revenir à un tarif égal pour tous les usagers de la route » assure Martial Laberge, qui participait lundi soir à une rencontre visant à faire cheminer la nouvelle pétition à l’Assemblée nationale. Le document devrait être en ligne sur le site www.assnat.qc.ca « au cours des prochains jours », estime M. Laberge, qui refuse de baisser les bras malgré les embûches qui s’accumulent. « J’ai encore une belle équipe et on pousse tous dans le même sens », laisse-t-il tomber.

La Coalition des motocyclistes du Québec s’est également réunie pour la première fois samedi dernier à Drummondville. Plus de 200 motocyclistes ont pris part à cette rencontre printanière, où le dépôt prochain de la nouvelle pétition en ligne a été annoncé.