Le corps de Julien Benoit, 34 ans, a été repêché dans les eaux de la rivière Grande Décharge.
Le corps de Julien Benoit, 34 ans, a été repêché dans les eaux de la rivière Grande Décharge.

Motoneigistes disparus: les deux corps repêchés identifiés

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
L’identité des deux motoneigistes français dont les corps ont été repêchés dimanche dans les eaux de la rivière Grande Décharge a été dévoilée. Il s’agit de Julien Benoit, 34 ans, et de Yan Thierry, 24 ans.

La coroner Me Jessica Tremblay a confirmé l’identité des deux victimes lundi matin, une journée après que leurs corps aient été retrouvés, flottant à proximité l’un de l’autre à environ six kilomètres du point de recherche initial. 

Julien Benoit habitait Sainte-Croix-aux-Mines. Selon le journal local Dernière Nouvelles d’Alsace, deux gendarmes de Sainte-Marie-aux-Mines et le maire de Sainte-Croix-aux-Mines ont annoncé la nouvelle à la famille dimanche soir. 

Les parents de la victime, dont il était le fils unique, ainsi que sa conjointe enceinte étaient réunis. Julien Benoit allait devenir père pour la première fois. 

« J’ai pleuré avec eux , a raconté le premier magistrat, Jean-Marc Burrus, au journal local. Toute la population de Sainte-Croix est sous le choc, tout le village est en deuil. Julien, c’était un jeune qui avait toujours le sourire, il aimait faire la fête, il a fédéré beaucoup de monde autour de lui, c’était un bon camarade», a affirmé  le maire qui connaissait personnellement le jeune homme. 

« J’ai une pensée pour les autres familles de victimes, l’attente est insupportable. J’ai aussi une pensée pour les survivants, Gaston, Paul et Bruno, ce n’est pas évident pour eux… », a-t-il confié, soulignant être impressionné par « l’efficacité des secours canadiens, qui ont fait un travail remarquable ».

Rappelons que le 21 janvier, soir du drame, le corps du guide de l’expédition, le Québécois Benoit Lespérance, avait été repêché. Le corps du motoneigiste français Gilles Claude, 58 ans, de Basse-sur-le-Rupt, a quant à lui été retrouvé vendredi, 24 janvier. 

Collaboration spéciale, Anne Muller, Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA.fr)

Le policier municipal de Sainte-Croix-aux-Mines et le maire ont enclenché le glas à l’église Saint-Nicolas de la commune. Il a sonné cinq minutes lundi midi.
Sur le terrain, le travail se poursuit afin de tenter de retrouver les deux autres motoneigistes français disparus.