Ted Lindsay (15) et Gordie Howe à Montréal en janvier 1965

Mort de l’ancienne vedette des Red Wings de Detroit Ted Lindsay

DETROIT — L’ancien attaquant vedette des Red Wings de Detroit et membre du Temple de la renommée Ted Lindsay est décédé à l’âge de 93 ans.

La nouvelle a été confirmée par son gendre, Lew LaPaugh, président de la Fondation Ted Lindsay, qui recueille des fonds pour la recherche sur l’autisme. Lindsay est décédé lundi à son domicile dans le Michigan.

Les amateurs de hockey des années 1940 et 1950 se souviennent de la féroce rivalité qui opposait Lindsay à Maurice Richard, la grande vedette du Canadien de Montréal.

16 avril 1954: Les Reds Wings remportent la Coupe Stanley à Detroit, aux mains du Canadien de Montréal. Leur capitaine Ted Lindsay exulte.

Lindsay a été sélectionné au sein de l’équipe d’étoiles à neuf reprises et il est considéré comme l’un des meilleurs ailiers gauches de son sport. Il a apporté du muscle et de la robustesse à la «Production Line» complété par Sid Abel et Gordie Howe dans les années 1950.

Il a également travaillé avec d’autres joueurs de la LNH pour mettre sur pied la première Association de joueurs.

En 2009 à Detroit, Gordie Howe et Ted Lindsay ont procédé à la mise en jeu protocolaire au premier match de la finale de la Coupe Stanley.

Le Temple de la renommée du hockey a renoncé à sa période d’attente de trois ans lorsqu’il a intronisé Lindsay en 1966. Neuf ans plus tôt, il avait été élu président du syndicat des joueurs. On attribue également à Lindsay le début de la tradition selon laquelle l’équipe championne fait le tour de la patinoire avec la coupe Stanley pour saluer les amateurs.

En 2010, l’Association des joueurs de la LNH a renommé le trophée décerné au meilleur joueur du circuit en l’honneur de Lindsay.

Lindsay, un Canadien né à Renfrew à l’ouest d’Ottawa en 1925, a passé 14 de ses 17 saisons dans la LNH avec les Red Wings et les trois autres avec les Blackhawks de Chicago. À Detroit, il a remporté la Coupe Stanley quatre fois lors des années 1950.

Il a totalisé 379 buts et 472 mentions d’assistance en 1068 matchs de saison régulière, remportant le trophée Art Ross remis au meilleur marqueur avec 78 points en 1949-50. Il a ajouté 47 buts et 49 passes en 133 matchs éliminatoires.

Les Red Wings ont retiré son chandail no 7 en 1991.

+

RÉACTIONS

Les célébrations entourant le 50e anniversaire des Red Wings de Detroit avaient réuni Ted Lindsay, au centre, Gordie Howe, à gauche, et Sid Abel.

Véritable pionnier avec son désir d’améliorer les conditions de tous les joueurs, Ted a joué un rôle déterminant dans la création de la première association de joueurs en 1957. Tous les joueurs, passés, actuels et futurs, lui sont redevables. Tous ceux qui l’ont suivi, et qui le suivront jusqu’à la LNH, jouissent de droits et de meilleurs avantages en grande partie grâce aux efforts qu’il a déployés.»

— Donald Fehr, directeur exécutif de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey

La Ligue nationale de hockey est en deuil et salue la vie incomparable du légendaire Ted Lindsay. L’un des compétiteurs les plus acharnés de son sport au cours de sa carrière de 17 saisons dans la LNH. Il a été l’un de ses ambassadeurs les plus aimés lors des plus de cinq décennies au service du hockey qui ont suivi sa retraite. À Detroit, il était une icône.»

— Gary Bettman, commissaire de la LNH

“Ted le terrible” était l’un des hommes les plus gentils du hockey. Chaque joueur devrait être reconnaissant de son courage pour créer l’Association des joueurs, qui a créé un partenariat entre les joueurs et les propriétaires de la LNH. Il était un vrai champion sur la patinoire et à l’extérieur et il va nous manquer.»

— Wayne Gretzky, meilleur marqueur de l’histoire de la LNH et membre du Temple de la renommée du hockey

Nous passions tous les jours devant cette photo (de Lindsay tenant la coupe Stanley) dans le salon Olympia du Joe Louis Arena. Elle servait d’inspiration et donnait vie à de nombreuses histoires de Ted. S’ils jouent au hockey au paradis, j’aime à penser que tout le monde est en train de se préparer nerveusement. Tu étais un géant, Ted.»

— Brendan Shanahan, président des Maple Leafs de Toronto et ancienne vedette des Red Wings

Je suis vraiment désolé d’apprendre le décès de Ted Lindsay. Il était un géant de notre sport comme joueur, directeur général, entraîneur et encore plus grand dans la façon dont il a défendu ce qui était juste. Nous lui sommes tous redevables pour sa contribution à la LNH.»

— Marc Crawford, entraîneur-chef par intérim des Sénateurs d’Ottawa

Triste d’apprendre le décès de Ted Lindsay. J’ai eu l’honneur et le privilège dans le vestiaire des Red Wings d’avoir mon casier à côté du sien. La présence de Ted m’a aidé à apprendre à avoir un véritable respect pour mon sport et envers ceux qui ont joué avant nous.»

— Aaron Ward, ancien défenseur des Red Wings

Si vous avez joué dans la LNH et que vous ne comprenez pas pleinement ce que cet homme a fait pour notre qualité de vie, passez le reste de la journée à lire à son sujet, s’il vous plaît. Merci, Monsieur Lindsay, de vous être soucié des joueurs.»

— Kelly Chase, ancien joueur de la LNH