Le drame est survenu dans un logement de la rue Desautels, près de la rue Hochelaga, dans le secteur de Longue-Pointe, dans la nuit de mercredi à jeudi .
Le drame est survenu dans un logement de la rue Desautels, près de la rue Hochelaga, dans le secteur de Longue-Pointe, dans la nuit de mercredi à jeudi .

Montréal: la mère de la fillette de 6 ans poignardée accusée de meurtre

MONTRÉAL - La mère de la fillette de 6 ans poignardée à mort à Montréal dans la nuit de mercredi à jeudi a été accusée du meurtre non prémédité de l’enfant vendredi.

La dame de 36 ans, qui ne peut être identifiée en raison d’une ordonnance de la Cour, a comparu par téléphone depuis son lit d’hôpital.

«Toute comparution dans ces circonstances est traumatisante pour n’importe qui, encore plus pour quelqu’un qui est dans son lit, à l’hôpital», a fait valoir l’avocate de l’accusée, Me Elfriede Duclervil.

«Je pense qu’elle était un peu surprise. C’est difficile de comparaître sans voir les visages de nos avocats, de la poursuite, de la juge, donc je pense qu’il faut prendre ça aussi en considération dans les circonstances par rapport à sa réaction», a ajouté la juriste.

La juge Mélanie Hébert a émis une ordonnance interdisant d’identifier la victime, ce qui, par extension, empêche d’identifier l’accusée. Elle a également interdit à cette dernière d’entrer en contact avec le père de l’enfant et avec son autre fille.

La suite des procédures a été fixée au 19 août pour la forme. L’accusée, qui se trouvait à l’hôpital Louis H. Lafontaine au moment de sa comparution téléphonique, demeure détenue d’ici là et sera transférée dans un centre de détention lorsqu’elle recevra son congé de l’hôpital.

Me Duclervil n’avait pas encore décidé, vendredi matin, si elle demanderait une évaluation psychologique de sa cliente pour déterminer son aptitude à comprendre la suite des procédures.

«Nous venons tout juste de recevoir les documents. Je pense que c’est un peu prématuré de même examiner cette voie», a-t-elle dit.

L’enfant a été découvert par les policiers vers 3h jeudi dans un appartement de la rue Desautels, dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, après un appel placé au 911 par des voisins qui avaient entendu des cris.

Transportée à l’hôpital dans un état critique, l’enfant a finalement succombé à ses blessures en début d’après-midi jeudi.

La mère avait aussi été transportée à l’hôpital lorsque les policiers l’ont trouvée à l’extérieur de l’immeuble à logements à leur arrivée. Bien qu’elle ne souffrait que de blessures mineures, elle n’était pas dans un état qui permettait son interrogation.

Ce n’est qu’en fin de soirée jeudi qu’elle a pu être interrogée, menant les policiers à la placer en état d’arrestation à titre de principale suspecte dans ce dossier.

Cette triste affaire représente le 11e meurtre de l’année sur le territoire du Service de police de la Ville de Montréal.