Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, prenait part jeudi au 31e Colloque du Carrefour action municipale et famille (CAMF) présenté à Roberval.

Maternelle 4 ans: un comité trouvera des solutions pour la relâche

Le gouvernement mettra sur pied un comité pour trouver des solutions en ce qui a trait à l’offre de service de garde pour les jeunes de la maternelle 4 ans pendant la semaine de relâche et les congés estivaux.

C’est l’annonce qu’a fait Mathieu Lacombe, ministre de la Famille dans le cadre du 31e Colloque du Carrefour action municipale et famille (CAMF) présentée à Roberval, hier.

« On comprend que les décisions qu’on prend à Québec ont des répercussions chez vous, dans les municipalités, et des fois ça peut être un casse-tête de voir comment on peut conjuguer avec tout ça », a-t-il mentionné en faisant référence aux maternelles 4 ans.

« Pour plusieurs personnes, ça pourra constituer un défi pour les municipalités qui n’ont pas de camp de jour pour accueillir les enfants de 4 ans qui ont des besoins bien différents des enfants plus âgés. »

Pour adresser cette situation, le ministre a créé un comité pour répondre spécifiquement aux enjeux relatifs à l’offre de garde pendant congés scolaires. Ce comité est composé de représentants de l’UMQ, de la FQM, de l’Association québécoise du loisir municipal et du CAMF.

Lors de son allocution, le ministre a également tenu à souligner le succès du Programme de soutien aux politiques familiales municipales, qui a permis à 844 municipalités et 39 MRC de bénéficier du programme pour se doter ou pour améliorer sa politique familiale municipale.

« En 17 ans, le programme a permis de joindre plus de 7,5 millions de personnes, ce qui signifie que 90 % des Québécois bénéficient de ces politiques familiales municipales », a remarqué Mathieu Lacombe.

Des outils pour les municipalités

Doreen Assad, présidente du CAMF et mairesse de Brossard, a également tenu a souligné les bon coups de son organisation lors de son discours d’ouverture du colloque, qui a attiré près de 300 élus, employés municipaux et acteurs des communautés locales des quatre coins du Québec.

Par exemple, le CAMF a conclu un partenariat avec la Fondation Lucie et André Chagnon, qui financera un montant de 3 millions de dollars pour mieux intégrer les enfants qui ont des besoins particuliers et pour construire des milieux de vie inclusifs.

De plus, le CAMF lance Minivox, une nouvelle plateforme de sondage électronique qui permettra aux municipalités de sonder les citoyens pour une fraction du prix.

« Ça va être un outil tellement puissant pour rejoindre et sonder votre population sur les besoins des familles », a souligné Mme Assad.

Le colloque du CAMF est l’occasion pour toutes les municipalités du Québec de partager leurs bons coups pour améliorer la santé et la qualité de vie de leurs citoyens.