Martin Prud'homme est relevé de ses fonctions à la tête de la SQ

Martin Prud'homme est relevé de ses fonctions à la tête de la SQ

Martin Prud'homme est relevé temporairement de ses fonctions comme directeur général de la Sûreté du Québec, en raison d'une allégation relative à des infractions criminelles le concernant.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé mercredi que Mario Bouchard le remplacera sur une base intérimaire.

En conférence de presse à l'Assemblée nationale, Mme Guilbault a insisté pour dire qu'il s'agissait d'une allégation et non d'une accusation.

M. Prud'homme a été rencontré mercredi, mais il n'a pas été arrêté puisqu'il ne s'agit pas d'une accusation, a ajouté la ministre.

Elle n'a pas voulu en dire davantage sur l'allégation en question pour ne pas nuire à l'enquête.

Mme Guilbault n'a pas précisé notamment si l'allégation aurait été commise dans le cadre des fonctions de M. Prud'homme.

«C'est bien sûr une situation qui est délicate, qui est complexe, a-t-elle déclaré. On veut surtout éviter de nuire à l'enquête.»

Martin Prud'homme était revenu à la Sûreté du Québec au début de l'année après avoir brièvement dirigé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour remettre de l'ordre dans le corps de police.