Marchés boursiers mondiaux et cours du pétrole: moindres reculs vendredi matin

MONTRÉAL — Les marchés financiers de l’Asie et de l’Océanie ont été très agités vendredi, au lendemain de la pire journée boursière pour Wall Street depuis le lundi noir du 19 octobre 1987, mais leurs reculs ont finalement été moins importants que la veille.

En début de séance, les principaux indices boursiers du Japon, de la Thaïlande et de l’Inde ont reculé de près de 10 % avant de manifester des progrès pendant la journée. Par exemple, l’indice SET thaïlandais a finalement perdu un modeste 1,3 %, mais la journée a été plus difficile à Tokyo, avec un recul de 6,1 %, de même qu’en Corée du Sud, avec une perte de 3,4 %.

Les pertes de l’indice composite de Shanghai ont été mesurées à 1,2 %, à 2887,43 points et à Hong Kong, l’indice Hang Seng a reculé de 1,1 %, à 24 032,91 points.

Cependant, en Australie, le S&P/ASX 200 a même bondi de 4,4 % à 5539,30 points.

Les indices étaient en hausse à l’ouverture des marchés financiers d’Europe, vendredi, au lendemain d’une journée pénible amorcée par l’effondrement de Wall Street.

À Toronto jeudi, l’indice composé S&P/TSX a plongé de 1761,64 points, soit 12,34 %, pour clôturer avec 12 508,45 points.

Tôt vendredi matin, à la Bourse des matières premières de New York, la valeur du baril de pétrole brut a augmenté de 1,25 $US, ou de 4 %, à 32,75 $US. Le Brent de la Mer du Nord a quant à lui progressé de 1,17 $US, ou de 3,4 %, à 34,39 $US.