En Estrie, environ 23% des postes de pharmaciens dans les hôpitaux et les CHSLD sont vacants, faute de main-d’oeuvre.
En Estrie, environ 23% des postes de pharmaciens dans les hôpitaux et les CHSLD sont vacants, faute de main-d’oeuvre.

Manque criant de pharmaciens dans le réseau public en Estrie

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
La pénurie de pharmaciens dans les hôpitaux et les CHSLD en Estrie est telle qu’elle accentue le ressac de la pandémie dans ces établissements, déjà sous pression. L’association qui représente ces professionnels sonne l’alarme, réclamant des gestes concrets de Québec pour que le réseau public soit plus concurrentiel comparativement au privé, afin d’attirer la relève.