Parmi les symptômes de maladies pulmonaires graves liées au vapotage, on retrouve l’essoufflement, les douleurs thoraciques, la toux, les vomissements, la diarrhée et la fièvre.

Maladie pulmonaire grave liée au vapotage: un deuxième cas déclaré au Québec

Un deuxième cas de maladie pulmonaire grave liée au vapotage a été signalé au Québec, a appris Le Soleil.

Selon les informations obtenues auprès du ministère de la Santé, le cas a été déclaré à Montréal le 17 octobre dernier. La personne atteinte est âgée dans la soixantaine et utilisait des produits de vapotage dans un processus de cessation tabagique, a précisé la porte-parole Marie-Claude Lacasse.

Le premier cas québécois avait été rendu public le 27 septembre dernier. Il s’agissait d’un homme dans la cinquantaine qui avait lui aussi arrêté de fumer et qui avait recours à la cigarette électronique depuis quelques mois.

Parmi les principaux symptômes de maladies pulmonaires graves liées au vapotage, on retrouve l’essoufflement, les douleurs thoraciques, la toux, les vomissements, la diarrhée et la fièvre. 

Cinq cas canadiens

En date du 29 octobre, le Canada comptait cinq cas confirmés ou probables de maladies pulmonaires graves liées au vapotage (deux cas confirmés au Québec, deux cas probables au Nouveau-Brunswick et un cas probable en Colombie-Britannique). 

Sur son site Internet, le gouvernement du Canada rappelle que le vapotage comporte des risques et que ses possibles effets à long terme sur la santé ne sont toujours pas connus. 

Les produits de vapotage peuvent contenir des douzaines de produits chimiques, mentionne-t-il. «La plupart des substances de vapotage disponibles sur le marché sont aromatisées et contiennent de la nicotine. Les Canadiens ne devraient pas utiliser de produits de vapotage obtenus illégalement, y compris tout produit de vapotage contenant du cannabis», prévient Ottawa. 

Un additif contenant de la vitamine E serait soupçonné d’être la cause des maladies.

Les responsables de la santé des États-Unis enquêtent sur des centaines de cas de problèmes respiratoires graves chez les personnes utilisant des appareils de vapotage. En date du 31 octobre, ils avaient enregistré 37 décès liés au vapotage. Pour contrer la popularité croissante du vapotage chez les jeunes, des États ont commencé à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées.