La bibliothèque Georges-Dor à Longueuil

Longueuil doit prendre des mesures contre le harcèlement dans ses bibliothèques

LONGUEUIL - La Ville de Longueuil fera installer dans de brefs délais des caméras de surveillance dans ses bibliothèques après que certains de ses employés aient mentionné qu’ils avaient été victimes de formes diverses de harcèlement.

Les autorités municipales ajoutent que les individus qui font l’objet de plaintes répétées du personnel seront exclus du réseau des bibliothèques de Longueuil.

Un registre des usagers suspendus a d’ailleurs été mis sur pied pour partager ces informations entre les différents établissements. Des affiches pour signifier à la clientèle que le harcèlement, la violence verbale et les comportements indécents n’étaient pas tolérés ont également été posées.

Un porte-parole de la Ville de Longueuil, Louis-Pascal Cyr, a fait savoir que la direction de la Ville rencontrera dans les prochains jours les employés qui le souhaitent afin d’apporter un éclairage supplémentaire sur la situation et pour trouver des solutions qui pourront assurer à tous un milieu de travail exempt de harcèlement.

Ces mesures ont été annoncées après la publication par le journal Le Courrier du Sud d’un dossier démontrant que des employés des bibliothèques ont subi ou ont été témoins de gestes indécents.