Le Mouvement laïque québécois aura son mot à dire en Cour dans l’une des contestations judiciaires de la Loi sur la laïcité de l’État, connue avant son adoption comme le projet de loi 21.
Le Mouvement laïque québécois aura son mot à dire en Cour dans l’une des contestations judiciaires de la Loi sur la laïcité de l’État, connue avant son adoption comme le projet de loi 21.

Loi 21: les pro-laïcité défendent les droits des parents

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Un organisme pro-laïcité aura son mot à dire en Cour dans l’une des contestations judiciaires de la Loi sur la laïcité de l’État. Il a l’intention de défendre la validité de cette loi — connue avant son adoption comme le projet de loi 21 — et même plus : il souhaite qu’elle soit interprétée de façon à donner «une grande portée au droit à des services publics laïcs», et fera valoir les droits de parents québécois, a expliqué son avocat.