Les arrières Rod Fanni et Bacary Sagna ont marqué leur premier but respectif en MLS, samedi, et la formation montréalaise a vaincu les Red Bulls de New York, premiers dans la MLS, par le score de 3-0.

L’Impact s'offre les meneurs dans la MLS

MONTRÉAL — Même si les attaquants sont coincés au neutre, l’Impact peut compter sur ses défenseurs pour remplir les filets adverses.

Les arrières Rod Fanni et Bacary Sagna ont marqué leur premier but respectif en MLS, samedi, et la formation montréalaise a vaincu les Red Bulls de New York, premiers dans la MLS, par le score de 3-0.

Fanni et Sagna ont touché la cible sur des coups de pied arrêtés, tandis qu’Ignacio Piatti a aussi fait bouger les cordages pour l’Impact (11-14-3), qui a inscrit seulement une deuxième victoire à ses sept dernières sorties (2-2-3).

Quatre des sept buts de l’Impact à ses quatre dernières sorties ont été inscrits par des défenseurs.

«C’est une question d’équilibre. Si chacun fait sa partition dans son coin, si l’on pense que ce sont seulement les attaquants qui doivent attaquer et les défenseurs qui doivent défendre, ce n’est pas du tout mon analyse, a mentionné l’entraîneur-chef Rémi Garde. Il faut arriver à faire comprendre aux joueurs leur position en fonction de la position du ballon, des adversaires et de leurs partenaires. Au foot, il faut beaucoup réfléchir et être concentré. C’est un des paramètres. Ce soir, la rigueur, le replacement des milieux de terrain, la discipline de la ligne défensive, tous ont fait un très bon match, jusqu’à Evan (Bush, le gardien).»

L’Impact est toujours sixième dans l’Est, le dernier rang donnant accès aux éliminatoires. Il s’est approché à quatre points de l’Union de Philadelphie et du cinquième rang, mais l’Union a un match en main. Derrière lui, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre a glissé à six points de l’Impact, avec deux matchs en main, tandis que le Toronto FC est à neuf points de son rival, avec un match de plus à jouer.

L’Union a fait match nul 2-2 contre l’Orlando City SC, tandis que le Revolution s’est aussi contenté d’un point en vertu d’un nul de 1-1 contre les Timbers de Portland. Le Toronto FC a perdu 4-2 face au Los Angeles FC.

Le D.C. United est aussi dans la course, à neuf points de l’Impact et avec quatre matchs en main. Il accueillera l’Atlanta United dimanche.

Les Red Bulls (17-7-4) ont pour leur part vu leur séquence de six matchs sans défaite (4-0-2) prendre fin.

Optant pour du jeu hermétique et la contre-attaque en première demie, le Bleu-blanc-noir menait 2-0 à la mi-temps malgré un désavantage de 40-60 au niveau du pourcentage de possession.

«Nous nous attendions à du jeu direct, nous anticipions aussi des ballons en profondeur et il fallait être là pour les deuxièmes balles, a analysé Garde. J’ai aimé comment nous sommes restés disciplinés et rigoureux en première demie pour contenir les vagues d’assaut des Red Bulls. J’ai senti beaucoup de solidarité et j’avais insisté là-dessus avant le match.»

Fanni a fait mouche à la 30e minute sur un corner de Saphir Taïder, puis Sagna a creusé l’écart à la 38e minute sur un coup franc de Daniel Lovitz ramené dans sa direction par Jukka Raitala.

«Nous savions que c’était une équipe friable sur ce côté-là et nous avons donc joué notre carte à fond et ç’a réussi, a noté Fanni au sujet du succès sur les phases arrêtées. Pour la suite, ce serait bien de continuer à s’appuyer là-dessus parce qu’il y a d’autres équipes qui ont cette difficulté.»

Alejandro Silva a obtenu trois belles occasions de creuser l’écart en deuxième demie, tandis que Piatti a vu un but être annulé par l’arbitre vidéo puisqu’il y avait hors-jeu sur la séquence. Piatti s’est finalement repris dans les arrêts de jeu en marquant son 13e but de la saison et permettant aux 18 458 spectateurs de commencer à célébrer.

À l’autre bout du terrain, Bush a été efficace sans avoir à être spectaculaire et il a stoppé deux frappes pour inscrire un huitième blanchissage cette saison - son premier en MLS depuis le 14 juillet, face aux Earthquakes de San Jose.

Le défenseur central de l’Impact Rudy Camacho, blessé à une jambe à l’entraînement cette semaine, a raté la rencontre et Raitala a obtenu le départ à sa place. Pour sa part, l’attaquant Quincy Amarikwa a effectué un premier départ avec le Bleu-blanc-noir depuis son acquisition des Earthquakes le 8 août dernier.

Les Red Bulls disputaient un troisième match en sept jours et avaient effectué sept changements par rapport au XI de départ qui avait défait le Dynamo de Houston 1-0 en milieu de semaine.

L’Impact sera de retour en action le 15 septembre prochain, quand il rendra visite à l’Union de Philadelphie.