L’ex-avocat personnel de Donald Trump pourrait bientôt être accusé de fraude

NEW YORK — Deux personnes proches de l’enquête fédérale sur l’ancien avocat personnel du président américain Donald Trump ont déclaré à l’Associated Press, lundi, que les procureurs pourraient déposer des accusations criminelles contre Michael Cohen dès ce mois-ci.

Ces sources ont confirmé que Me Cohen pourrait faire face à des accusations de fraude bancaire liées à ses transactions financières avec l’industrie du taxi. Ces personnes n’étaient pas été autorisées à discuter de l’enquête et se sont exprimées sous le couvert de l’anonymat.

Le «New York Times» a rapporté dimanche, sur la base de sources anonymes, que les procureurs avaient centré leur attention sur plus de 20 millions de dollars de prêts obtenus par des entreprises de taxi appartenant à Michael Cohen et à sa famille. L’avocat de Me Cohen, Lanny Davis, a refusé de commenter ces informations.

Les enquêteurs ont également examiné le rôle de Me Cohen dans les paiements faits en 2016 à certaines femmes pour acheter leur silence concernant de présumées relations extra-conjugales avec Donald Trump.