Les policiers d'Ottawa pourront fumer du pot

Le Service de police d’Ottawa (SPO) n’entend pas interdire la consommation du cannabis par ses membres à l'extérieur des heures de travail une fois que la drogue sera légale, à compter du 17 octobre.

Le chef du SPO, Charles Bordeleau, a indiqué lundi que l’approche de son service sera, «comme la plupart des forces policières majeures en Ontario», que les agents soient aptes à faire leur travail.

«Nous avons eu plusieurs discussions à l’interne et avec d’autres membres de la direction de services policiers en Ontario et nous croyons que c’est la meilleure approche en raison du fait que le cannabis sera légal. Un policier doit toutefois être apte à remplir ses tâches, indépendamment de ce qu’il fait à l’extérieur de ses heures de travail», a expliqué le chef du SPO.

Charles Bordeleau a précisé que son service a développé une politique qui aborde les questions liées à la consommation de médicaments sur ordonnance, d’alcool et de cannabis.

«Un policier doit être apte au travail lorsqu’il se présente au travail. Nous avons diverses manières et méthodes pour évaluer si une personne est apte à exercer ses fonctions», a-t-il fait valoir.

La police de Calgary impose une interdiction de consommation de marijuana par ses membres en tout temps.