La crue printanière a complètement inondé le chantier de la Marina du secteur Aylmer.

Les niveaux d'eau remontent à Gatineau [VIDÉO]

« On s’était dit qu’il fallait rester prudent. Malheureusement, la nature nous donne raison », s’est désolé vendredi le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, face à la pluie forte qui s’abattait sur la région et à une nouvelle hausse des niveaux d’eau.

Les précipitations des dernières heures et la fonte des neiges plus au nord ont fait monter les niveaux d’environ huit centimètres en l’espace de quelques heures sur le territoire gatinois vendredi et on anticipe que le niveau de la rivière des Outaouais grimpera de 22 centimètres d’ici dimanche dans le secteur Aylmer, ce qui égalerait la pointe atteinte le 1er mai dernier.

Pour les secteurs riverains plus à l’est (Hull, Pointe-Gatineau et Masson-Angers), la seconde pointe sera franchie lundi alors qu’on prévoit une augmentation de 27 centimètres, mais les niveaux devraient être inférieurs à ceux d’il y a une dizaine de jours. 

À LIRE AUSSI

Essayer de «planifier l'inconnu» à Fort Coulonge et Mansfield-et-Pontefract [VIDÉO]

Entraves routières en Outaouais: encore plusieurs semaines de tracas

Crue printanière: le Festibière déménage chez Zibi

La météo n’aide en rien à voir la lumière au bout du tunnel, affirme le maire Pedneaud-Jobin, qui continue à taper sur le même clou : le rétablissement sera long.

« Ce que ça veut dire, c’est qu’on doit non seulement rester mobilisés, mais l’appel à la patience devient encore plus important. On sait qu’on a entre 175 et 200 personnes qui sont dans leur maison, qui alimentent des pompes, font du travail pour la préserver. Je m’adresse à eux en particulier : si vous vous sentez épuisés, si vous sentez que votre sécurité est compromise, n’hésitez pas à nous demander de l’aide, n’hésitez pas à prendre la décision d’évacuer aussi parce qu’avec le temps qui passe, le facteur de risque augmente chez les gens qui se fatiguent. Nous, on va rester mobilisés, on évalue tout le déploiement et le redéploiement qu’on doit faire aux différents endroits qui peuvent être touchés », a-t-il lancé. 

La Ville de Gatineau dispose actuellement d’un inventaire de quelque 100 000 sacs de sable remplis en cas de besoin, a précisé le maire Pedneaud-Jobin, mais il n’y a actuellement que très peu de demandes à ce sujet.

Encore plus de 2000 sinistrés

Un total de 2111 personnes sont actuellement inscrites au registre des sinistrés de la Ville de Gatineau. Il s’agit de 1022 ménages composés de 1786 adultes et 325 enfants. 

Si le maire Pedneaud-Jobin se dit conscient que « le moral est bas » pour plusieurs personnes touchées par les inondations, il renchérit en disant « qu’il faut continuer à se battre ».

« La situation va finir par s’améliorer, on a beaucoup de temps devant nous, il faut garder nos énergies pour les semaines qui viennent », a-t-il lancé.

On anticipe que le niveau de la rivière des Outaouais grimpera de 22 centimètres d’ici dimanche dans le secteur Aylmer, ce qui égalerait la pointe atteinte le 1er mai dernier.

Si le centre d’aide aux sinistrés du secteur Gatineau (89, rue Jean-René Monette) est toujours ouvert (8 h à 22 h tous les jours), la Ville a cependant décidé de fermer vendredi celui du secteur Masson-Angers en raison de la très faible affluence enregistrée à cet endroit.

Fait à noter, les collectes organisées ces derniers jours en collaboration avec Moisson Outaouais et la Saint-Vincent-de-Paul ont permis d’amasser plus de 14 000 kilogrammes de denrées non périssables, 4 000 kg de produits nettoyants et d’hygiène personnelle et au-delà de 10 000 kilogrammes de vêtements pour les sinistrés.

« C’est vraiment exceptionnel la générosité des Gatinois. À partir de maintenant, ce qu’on demande aux gens, c’est vraiment de donner en argent. Il y a deux sources possibles : la Croix-Rouge ou encore le Fonds de Centraide Outaouais (SOS Inondations) », indique M. Pedneaud-Jobin. 

La Société de transport de l’Outaouais fera sa part à ce chapitre en invitant les usagers à faire des dons dans les boîtes de perception de ses autobus du 14 au 16 mai. Les dons ainsi que la totalité des recettes obtenues en argent durant cette période seront versés à la Croix-Rouge.

Alors que les assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) s’achèvent, le maire de Gatineau affirme sentir « énormément de solidarité » entre les maires alors que des inondations touchent plusieurs endroits de la province. « Ce sont [eux] qui font face à la musique », dit-il, assez confiant pour la suite des choses puisque le premier ministre Legault a clairement indiqué qu’il y aurait octroi d’aide financière.

« La réponse du gouvernement est claire, c’est : on va être avec vous. On nous assure qu’on va être associé à la réflexion et aux précisions. […] La mécanique reste à définir, on a mis en place un comité de huit maires et mairesses qui seraient une espèce de miroir au comité du gouvernement », soutient-il.