Les joueuses canadiennes étaient mi-figue mi-raisin à la suite de leur conquête de la médaille de bronze, elles qui ne se sont pas qualifiées pour participer à la finale pour la première fois depuis l’instauration du tournoi en 1990.

Les Canadiennes se contentent du bronze au Mondial de hockey féminin

ESPOO, Finlande — Le Canada a obtenu le bronze au Championnat du monde de hockey féminin, dimanche, après avoir rossé la Russie 7-0, tandis que les États-Unis ont gagné un cinquième titre d’affilée dans la controverse.

Loren Gabel a réussi un doublé, tandis que Natalie Spooner récoltait un but et une mention d’aide pour les Canadiennes.

«Je crois que nous avons trouvé notre marqueuse naturelle», a déclaré l’entraîneur-chef Perry Pearn.

Rebecca Johnston, Jamie Lee Rattray et les défenseuses Erin Ambrose et Jaime Bourbonnais ont aussi trouvé le fond du filet. Sarah Nurse a amassé deux mentions d’assistance.

Geneviève Lacasse a effectué six arrêts, en route vers la victoire.

«C’était probablement la rencontre la plus difficile de nos carrières respectives, d’un point de vue psychologique, a convenu la capitaine Brianne Jenner. Nous avons fait ce qu’il fallait pour quitter le tournoi avec une médaille.

«Après la sirène finale, nous ressentions encore beaucoup de déception. Ce sera difficile à digérer.»

Les représentantes de l’unifolié ont encaissé un revers de 4-2 contre la Finlande en demi-finales samedi, ce qui signifie qu’elles n’ont pu participer à la finale pour la première fois depuis l’instauration du tournoi en 1990.

Blayre Turnbull n’a pas joué dimanche, après avoir été frappée à la tête en première période du match de la veille. La capitaine et meilleure marqueuse du Canada, Marie-Philip Poulin, a disputé moins d’une période dans la compétition. L’attaquante étoile a aggravé une blessure au genou gauche, lors du troisième match du Canada dans ce tournoi.

Victoire des Américaines

En finale, les Américaines ont triomphé 2-1 en fusillade, après qu’Alex Rigsby eut stoppé la tentative de Susanna Tapani.

Les Finlandaises croyaient avoir gagné l’or à 11:33 de la prolongation sur un but de Petra Nieminen. Les joueuses ont sauté sur la patinoire et lancé leurs gants et leur casque dans les airs pour célébrer devant leurs partisans, mais le but a finalement été refusé après une longue consultation des reprises vidéo.

Jenni Hiirikoski est entrée en contact avec Rigsby alors qu’elle tentait de profiter de son propre retour, ce qui a permis à Nieminen de tirer dans un filet ouvert.

Annie Pankowski a marqué en temps réglementaire pour les Américaines, qui ont gagné huit des neuf dernières éditions du tournoi. Rigsby a effectué 27 arrêts. Tapani a répliqué pour la Finlande, qui participait à une première finale. Noora Raty a réalisé 50 arrêts.

Le Canada accueillera le Championnat du monde de hockey féminin de 2020, à Halifax et Truro, en Nouvelle-Écosse.