Un poste de commandement a été érigé sur la rue Lucien-Brault.

L'enfant de six ans porté disparu à Gatineau a été retrouvé

Une famille du quartier Mont-Bleu à Gatineau a pu pousser un immense soupir de soulagement, mercredi en fin après-midi, lorsque les policiers ont ramené sain et sauf à la maison un garçon de six ans qui avait été porté disparu sur l’heure du dîner.

Il était 15 h 59 lorsque les parents du jeune garçon ont pu le serrer dans leurs bras dès sa sortie d’une auto-patrouille du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Vêtu d’un chandail bleu pâle et d’un pantalon de sport gris, le petit homme a passé quelques minutes dans les bras de sa mère avant d’être amené dans un poste de commandement du SPVG pour répondre aux questions des enquêteurs.

De nombreux policiers avaient été mobilisés dans le secteur de la rue Lucien-Brault après que la famille eut signalé sa disparition, vers 12 h 15. Le père de l’enfant avait indiqué, quelques minutes avant d’apprendre qu’il avait été retrouvé, qu’il était parti vers 10 h 15 pour jouer avec des amis plus loin sur la rue, comme il avait l’habitude de le faire. Il n’était toutefois pas rentré à la maison pour l’heure du dîner, ce qui a mené ses parents à contacter les autorités.

L’agente Renée-Anne St-Amant, porte-parole du SPVG, a fait savoir que le garçon avait été retrouvé par des patrouilleurs alors qu’il se trouvait chez une connaissance dans le quartier. Elle a ajouté qu’il n’y a « aucun élément criminel en cause », même si l’enquête se poursuit afin d’établir les circonstances exactes de cette disparition au dénouement heureux. « On avait une très bonne description, ce qui nous a aidés beaucoup dans les recherches », a précisé la porte-parole du SPVG.

Deux postes de commandement et une douzaine d’autos-patrouilles étaient dans le secteur pour aider aux recherches, en plus de l’unité canine, de la patrouille à vélo et de la patrouille pédestre.

L’agent St-Amand a profité de l’occasion pour souligner que « la meilleure chose qu’un parent puisse faire s’il se rend compte que son enfant manque à l’appel, c’est d’appeler les policiers immédiatement ». Les parents sont invités à rappeler à leurs enfants les règles de sécurité de base, soit de rester à proximité de la résidence et d’avertir un adulte de tout déplacement.