Lors de l'enquête de l’Agence de la santé publique du Canada, 29 cas confirmés d'infection à E. coli ont été étudiés entre la mi-octobre et la mi-novembre 2018.

L'éclosion d'E. coli dans la laitue romaine au Canada est terminée

Il est de nouveau sécuritaire de manger de la laitue romaine selon ce qu'annonce l’Agence de la santé publique du Canada.

L'épidémie d'infections à l'E. coli liées à la laitue romaine semble avoir pris fin au Canada alors qu'aucun nouveau cas de la maladie n'a été signalé depuis la mi-novembre.

Par voie de communiqué, l'Agence informe les résidents de l'Ontario, du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique qu'ils peuvent de nouveau consommer de la laitue romaine et des mélanges à salade contenant de la laitue romaine sans danger.

Les aliments contaminés par la bactérie E. coli ne semblent pas infectés, mais peuvent quand même vous rendre malade. Les symptômes principaux varient entre des nausées, des vomissements, des maux de tête, une légère fièvre, de violentes crampes d'estomac et même des diarrhées liquides ou sanglantes.

Lors de l'enquête de l’Agence de la santé publique du Canada, 29 cas confirmés d'infection à l'E. coli ont été étudiés entre la mi-octobre et la mi-novembre.

Parmi ces 29 cas, vingt d'entre eux ont été répertoriés au Québec. Du côté de l'Ontario, c'est cinq personnes qui ont été infectés par l'E. coli. Ailleurs au Canada, trois cas d'infection à la bactérie ont été décelés en Colombie-Britannique et un autre au Nouveau-Brunswick.

Dix personnes ont été hospitalisées et deux personnes ont présenté des signes du syndrome hémolytique urémique, une complication grave pouvant résulter d'une infection à E. coli. Aucun décès n'a été signalé.