Le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins, a finalisé l’alignement régulier qui débutera la saison régulière le 15 juin.

Le Rouge et Noir a fait ses choix pour 2019

Il possédait de loin le nom le plus original chez les espoirs du Rouge et Noir, mais Ironhead Gallon ne jouera finalement pas à Ottawa en 2019.

Le demi défensif américain a été un des quatre joueurs libérés samedi afin de permettre à l’équipe de respecter la limite permise par la LCF en vue de la nouvelle saison. 

Le quart-arrière Danny Collins, le porteur de ballon Dalton Cross et le plaqueur mexicain Max Soto ont aussi écopé à une semaine du premier match régulier, le 15 juin, à Calgary.

« Nous voulions le garder, a avoué le directeur général Marcel Desjardins au sujet d’Ironhead Gallon.

«Mais il s’est blessé dans le dernier match hors-concours et devra rater l’année complète.»

Gallon a subi une déchirure du tendon d’Achille. La même blessure qui a coûté une place également au receveur R.J. Shelton, la semaine précédente.

Desjardins avait aimé ce que Gallon avait démontré dans le dernier mois. 

La recrue avait réussi sept plaqués contre Hamilton. 

Elle avait toutefois dû quitter le terrain avec l’aide des soigneurs au troisième quart de la partie, jeudi dernier, contre les Alouettes.

Rien ne laissait présager par contre une blessure majeure.

Quant au départ de Collins, qui occupait le poste de troisième quart-arrière la saison dernière, c’était écrit dans le ciel. 

Ce dernier avait été affreux face aux Tiger-Cats. Le jeune Will Arndt lui a été supérieur, a reconnu Desjardins.

Le Rouge et Noir ira de l’avant avec seulement trois quarts... pour l’instant. Dominique Davis sera le partant et Jonathon Jennings son substitut.

«C’est assez pour maintenant. Ça pourra toujours changer si jamais nous trouvons quelqu’un que nous aimons, qui a du potentiel et qui devient disponible», a soutenu Marcel Desjardins.

Joueurs disponibles

Est-ce que les finalistes de la Coupe Grey pourraient se laisser tenter par le quart canadien Brandon Bridge ? Surnommé «Air Canada», il a été libéré par les Argonauts de Toronto durant le week-end.

D’autres noms connus sont devenus disponibles dans les dernières heures. 

Les Alouettes de Montréal ont coupé les liens avec le vétéran plaqueur Gabriel Knapton de même que le garde recrue Samuel Thomassin, un ancien joueur des Griffons du Cégep de l’Outaouais qui avait été un choix de deuxième ronde au dernier repêchage.

«Nous sommes complets pour l’instant. Je te dirais que les chances que nous allions chercher un joueur ailleurs ne sont pas trop élevées», a averti Desjardins.

Parmi les joueurs qui se sont taillé une place au sein de l’alignement régulier du Rouge et Noir, on retrouve quelques recrues dont le bloqueur camerounais Stéphane Nembot et le secondeur américain De’Andre Montgomery.

L’équipe misera sur trois botteurs en vue du premier match. 

José Maltos se joindra à Lewis Ward et Richie Leone, ce qui permettra à Ottawa de respecter la nouvelle exigence de la LCF d’avoir un joueur issu des repêchages mexicain et européen. 

Ça explique aussi la présence du receveur Guillermo Villalobos au sein de l’équipe d’entraînement. 

Il s’avère le plan B en cas de blessure à Maltos.

Le demi offensif américain John Crockett, qui a épaté durant le camp d’entraînement, entamera aussi la saison à Ottawa. 

Pour l’instant, il sera le substitut du vétéran Mossis Madu.

Chez les receveurs canadiens, on en retrouvera... cinq. 

En plus des vétérans Brad Sinopoli et Julian Feoli-Gudino, le Rouge et Noir a conservé les services de Nate Behar, Jacob Scarfone et de la recrue Wesley Lewis, tous destinés à des rôles de réservistes.

Les entraîneurs comptent aussi miser sur une ligne offensive toute canadienne, du moins en vue du premier match de la saison contre les Stampeders. 

Le jeune Mark Korte sera le bloqueur partant à la gauche du garde Evan Johnson, du centre Alex Mateas, du garde Nolan MacMillan et du bloqueur à droite Jason Lauzon-Séguin.

Tout indique aussi que Ryan Lankford sera le spécialiste des retours de botté. 

La recrue DeVonte Dedmon s’est blessée jeudi contre les Alouettes. 

Son nom a été placé sur la liste des joueurs suspendus en attendant qu’il retrouve la santé.

Le Rouge et Noir reprendra l’entraînement mardi à la Place TD.

Le garde gatinois, Daniel Omara, n'a pas été repêché le soir du 2 mai. Toutefois, quelques jours plus tard, le Rouge et Noir l'a appelé pour l'embaucher.

+
UNE SAVEUR GATINOISE À LA PLACE TD

Daniel Omara a toujours refusé de baisser les bras. Pourtant, les occasions n’ont pas manqué dans le dernier mois pour agiter le drapeau blanc.

Le garde gatinois n’a pas été repêché le soir du 2 mai. Les neuf clubs de la LCF lui ont préféré 73 autres joueurs.

Puis quand les camps d’entraînement ont commencé le 19 mai, il s’est retrouvé chez lui sans invitation.

Le téléphone allait toutefois sonner quelques jours plus tard, le Rouge et Noir voulant l’embaucher. 

Le voilà maintenant assuré d’entamer la saison dans la LCF au sein de l’équipe de son patelin.

Le colosse de 6’5’’ et 323 livres a appris samedi qu’il s’était taillé un poste en tant que réserviste. Son nom a été ajouté à l’alignement de l’équipe d’entraînement.

«Ça importe peu le chemin que tu prends. À travers tout ça, je suis demeuré positif. J’ai travaillé fort en attendant mon tour. Je suis fier de mon premier accomplissement. Ce n’est que la première étape», a affirmé Omara.

«Maintenant, je vais travailler pour percer l’alignement partant !»

Le jeune homme âgé de 25 ans a scellé son sort jeudi dans le verdict nul de 20-20 à Montréal. 

Les entraîneurs l’ont utilisé en tant que partant au sein de la ligne offensive en première demie, l’opposant l’unité défensive principale des Alouettes.

«J’étais excité. J’ai joué férocement. Je m’étais bien préparé pour ce match. J’avais revu tous nos jeux auparavant. Tout mon travail a été payant.»

***
Famille de foot

Omara deviendra le deuxième membre de sa famille à enfiler l’uniforme du Rouge et Noir. Son frère Ron a disputé huit parties en 2017, des blessures plombant son séjour à la Place TD.

Ce printemps, aucune équipe ne lui a fait signe.

«Je lui ai dit que je fais mon possible pour garder notre nom de famille bien en vie dans cette ligue», a-t-il lancé à la blague.

Daniel Omara devait quitter dimanche le dortoir réservé aux joueurs du Rouge et Noir lors du camp d’entraînement. 

Contrairement à certaines recrues qui tentaient de se dénicher un logement en vue des six prochains mois, il avait déjà trouvé sa nouvelle adresse... celle de ses parents non loin de l’école du Vieux-Verger, dans le secteur Aylmer

«Je retourne à la maison, s’est exclamé l’ancien des Ravens de Carleton. C’est le fun de pouvoir jouer dans mon patelin. Mes amis pourront assister à nos matches.»

Omara se réjouissait d’avoir été retenu par le Rouge et Noir en même temps que son coéquipier dans les rangs universitaires, l’ailier défensif Kene Onyeka.

«Nous avons commencé en même temps chez les Ravens. Nous avons grandi ensemble. C’est un bon ami.»

Ça portera à quatre le total de produits de l’université Carleton chez le Rouge et Noir. 

Le maraudeur Justin Howell entamera sa deuxième saison à Ottawa tandis que le receveur Nate Behar, ancien héros du match Panda, effectue ses premiers pas au sein de l’organisation en tant que joueur après deux années chez les Eskimos d’Edmonton.