Fairfax avait présenté la semaine dernière une offre de soumissionnaire-paravent, déclenchant une vente aux enchères pour les 82 magasins canadiens de Toys R Us. Aucune offre concurrente n'a été déposée.

Le rachat de Toys R Us Canada par Fairfax approuvé par les tribunaux

CONCORD — Le détaillant de jouets Toys R Us Canada a annoncé vendredi avoir obtenu le feu vert des tribunaux au Canada et aux États-Unis pour être racheté par le conglomérat Fairfax Financial Holdings.

La Cour supérieure de l'Ontario a approuvé l'offre d'achat de 300 millions $ déposée par Fairfax pour acquérir les magasins canadiens du détaillant. Une cour américaine avait approuvé la transaction plus tôt cette semaine.

La transaction reste assujettie aux conditions de clôture habituelles, mais le détaillant estime qu'elle devrait être conclue ce trimestre.

Fairfax avait présenté la semaine dernière une offre de soumissionnaire-paravent, déclenchant une vente aux enchères pour les 82 magasins canadiens de Toys R Us. Aucune offre concurrente n'a été déposée.

L'offre de l'entreprise torontoise était supérieure à celle de 215 millions $ présentée, plus tôt en avril, sous l'impulsion du grand patron du fabricant de jouets californien MGA Entertainment, Isaac Larian. La division canadienne de Toys R Us s'était placée sous la protection de la cour contre ses créanciers en septembre.

Fairfax a indiqué, plus tôt cette semaine, qu'elle pourrait aussi se laisser tenter par certaines succursales américaines de Toys R Us.

Fairfax s'est notamment intéressée à Toys R Us Canada en raison du bénéfice avant impôts, intérêt, dépréciation et amortissement de plus de 100 millions $ qu'elle réalise chaque année depuis neuf ans, ainsi que de la valeur de certains de ses actifs immobiliers.