Le président de la Distillerie du Fjord, Jean- Philippe Bouchard, est de retour du Japon, où il a participé à une mission économique.

Le Km12 lorgne l’Asie

Fort de son succès commercial en sol québécois, l’équipe de la Distillerie du Fjord jette les bases de son expansion à l’international. Elle revient d’ailleurs d’une mission économique à Tokyo, au Japon, là où l’entreprise espère exporter d’ici quelques années son gin Km12, produit au pied des monts Valin.

Le président de l’entreprise de Saint-David-de-Falardeau, Jean-Philippe Bouchard, rentre tout juste d’un voyage de près de trois semaines au pays du soleil levant, où il s’est rendu en compagnie de huit entreprises québécoises, à l’occasion du Supermarket Trade Show de Tokyo, qui se tenait du 13 au 15 février.

Le président de la Distillerie du Fjord, Jean-Philippe Bouchard, a participé au Supermarket Trade Show de Tokyo.

«On ne revient pas ici avec un contrat en poche. Ça pourrait prendre encore un an ou plus pour avoir un premier contrat de distribution, mais on a bâti de belles relations. Pour nous, l’important, c’était de rencontrer les distributeurs», explique M. Bouchard, en entrevue avec Le Quotidien.

La mission économique était organisée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ). Les délégués ont notamment facilité les rencontres, en plus de trouver des interprètes pour permettre de communiquer avec les différents partenaires.

Le président de la Distillerie du Fjord,, Jean-Philippe Bouchard, était accompagné par la comptable pour l’entreprise, Chloé Boudreau, aussi sa conjointe.

«La barrière de la langue était bien sûr importante, reconnaît Jean-Philippe Bouchard. Ç’a surtout été un véritable apprentissage culturel. Donner sa carte professionnelle, par exemple, c’est bien différent. Il faut la donner à deux mains. Là-bas, ils mettent vraiment l’emphase sur les liens, sur les relations.»

Il raconte d’ailleurs une anecdote impliquant les dirigeants d’une compagnie productrice de shochu, un alcool de patate douce et de riz, qui avaient oublié leur carte professionnelle et qui se sont confondus en excuses pour cette maladresse.

Le shochu est une boisson alcoolisée japonaise produite à base de riz et de patates douces.

Le soir même, une rencontre fortuite dans un bar de Tokyo a permis de régler l’imbroglio. «Lorsque les deals se font, c’est au bar que ça se passe», mentionne le copropriétaire de la distillerie.

25 % à l’exportation

Après avoir augmenté sa capacité de production à 80 000 bouteilles cette année, par rapport aux 40 000 produites en 2018, la Distillerie du Fjord espère un jour écouler jusqu’à 25% de sa production sur le marché international. Pour y arriver et répondre à la demande, elle pourrait devoir augmenter sa production jusqu’à 150 000 bouteilles annuellement dans ses nouveaux locaux du chemin Price.

Le président de la Distillerie du Fjord, Jean-Philippe Bouchard, est de retour du Japon, où il a participé à une mission économique.

Les marchés asiatiques comme le Japon – mais aussi Singapour – sont dans la mire de l’entreprise, tout comme l’Europe, notamment la France, l’Écosse et l’Allemagne, et naturellement les États-Unis.

Les producteurs du Km12 comptent également sur l’expertise de l’entreprise Serdex d’Alma, qui est spécialisée en exportation internationale.

Le président de la Distillerie du Fjord, Jean-Philippe Bouchard, est de retour du Japon, où il a participé à une mission économique.

Actuellement, le gin Km12 n’est disponible qu’au Québec et est régulièrement en rupture de stock sur les tablettes des succursales de la SAQ.

Le président de la Distillerie du Fjord, Jean-Philippe Bouchard, est de retour du Japon, où il a participé à une mission économique.