Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard

Le Digihub fait des petits

Shawinigan — Québec confie au Digihub de Shawinigan le mandat de constituer une nouvelle infrastructure nationale dédiée au développement régional, un projet dans lequel seront investis plus de 32 millions de dollars.

Accompagné de tous les députés faisant partie du caucus libéral régional ainsi que du ministre délégué aux Petites et Moyennes entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette, le premier ministre Philippe Couillard était de passage à Shawinigan lundi après-midi pour annoncer la création de 18 pôles régionaux d’innovation. La mission de ces derniers sera de stimuler la collaboration entre les acteurs du secteur socioéconomique, de guider les entrepreneurs vers les services d’accompagnement et de les soutenir dans leurs efforts pour saisir des occasions d’affaires. Ils constitueront des lieux de convergence favorisant l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation.

Québec consacrera un maximum de 400 000 $ par année par pôle régional pendant un période de quatre. L’investissement total dans les organisations régionales s’élèvera donc à 28,8 millions de dollars. Pour ce qui est réseau national, que mettra sur pied l’équipe du Digihub, il recevra un million $ pour la première année et 750 000 $ pour les trois suivantes. Son mandat sera de mettre en communication les pôles des régions, de les accompagner et de favoriser la création d’alliances entre eux.

Le premier ministre n’hésiter pas à dire que le Digihub constitue un des modèles de mobilisation de la communauté et des gens d’affaires sur lesquels devront s’inspirer les organisations qui présenteront des propositions. Il insiste également sur le fait que les pôles devront émaner d’intervenants locaux et non de fonctionnaires.

«L’exemple de Shawinigan rayonne partout au Québec. [...] Est-ce que c’est possible ailleurs? Bien sûr qu’il y en aura dans d’autres régions. Bien sûr que c’est possible. [...] Il n’est pas question ici que le gouvernement du Québec dise: toi, tu feras de l’innovation et pas toi . Ça doit absolument venir des communautés. Ce sont elles qui devront s’exprimer. Avec les meilleures intentions et des cadres administratifs et bureaucratiques que l’on veut toujours parfaits, on finit par rétrécir le champ d’imagination et bloquer les idées», a-t-il déclaré.

Le ministre Stéphane Billette abonde dans le même sens que son chef. Il précise que cette annonce se veut la première du plusieurs qui seront faites dans le cadre du futur Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2022.

«Ça va servir à soutenir les entreprises issues du milieu de la technologie, autant au niveau du démarrage, de l’expansion et du développement. Les entreprises ont besoin de se connaître et de travailler ensemble. Il va donc falloir créer un environnement propice à ces ententes-là», a mentionné M. Billette.

Également présent lors de l’annonce, le maire de Shawinigan, Michel Angers, s’est dit très fier et fébrile qu’un tel mandat ait été confié au Digihub.

«Je suis fier du travail que l’on a fait au cours des huit dernières années et d’être ici avec le premier ministre et que Shawinigan soit citée comme un exemple pour l’ensemble du Québec. On est heureux d’être une ville qui a vécu de la grande entreprise et qui s’est tournée du côté du numérique et de l’entrepreneuriat», fait-il 

Par ailleurs, l’appel de projets est déjà lancé. Les organisations socioéconomiques sont donc invitées à présenter des propositions d’ici le 30 avril.