Le planchiste Maxence Parrot a survolé la compétition pour gagner l’épreuve phare de slopestyle de début de saison pour la première fois de sa carrière, samedi à Breckenridge, au Colorado.

Le Dew Tour pas tendre pour nos skieurs

L’épreuve du Dew Tour n’a pas été tendre envers les skieurs de slopestyle de Québec, au Colorado. Alex Beaulieu-Marchand doit soigner une commotion cérébrale, tandis que Kim Lamarre s’est blessée au dos. Mais leur participation aux Jeux olympiques ne semble pas compromise.

Beaulieu-Marchand s’est cogné la tête au sol avec violence lors d’un atterrissage manqué sur une manœuvre renversée, à l’entraînement, jeudi. Il a repris ses esprits, merci à son casque, mais n’a pas été en mesure de prendre part aux qualifications de jeudi et ni, par conséquent, à la finale de samedi.

«Il a été mis sur notre protocole [de traitement des commotions cérébrales]. Si tout va bien, il devrait être de retour en janvier, à Snowmass», pour le Grand Prix des États-Unis, a indiqué la porte-parole de la fédération canadienne de ski acrobatique.

«La période de sélection olympique est amorcée depuis la saison dernière et Alex a accumulé quelques bons résultats», a ensuite rassuré Freestyle Canada, à propos du skieur de 23 ans de Saint-Augustin-de-Desmaures, potentiel de médaille aux JO de PyeongChang, en février.

Quant à Lamarre, médaillée de bronze olympique de 2014, elle s’est aussi fait mal sur une rude chute à l’entraînement, son dos encaissant la majorité du choc. Par chance, les radiographies n’ont montré aucune fracture, s’est-elle réjouie sur les réseaux sociaux.

«Maintenant, j’espère une guérison rapide et je me croise les doigts pour être dans le portillon de départ la semaine prochaine, en France», a indiqué la vétérante de 29 ans de Lac-Beauport.

Concitoyenne de Lamarre à Lac-Beauport, Anouk Purnelle-Faniel, 22 ans, n’a quant à elle pu faire mieux que 13e des qualifications de cette importante compétition de slopestyle tenue à Breckenridge et a loupé la finale par neuf points.

Parrot et O’Brien triomphent

Toujours au Dew Tour, mais en planche à neige, le Québécois Maxence Parrot a triomphé au slopestyle, tout comme la Britanno-Colombienne Spencer O’Brien dans le volet féminin.

Parrot, 23 ans, de Bromont, gagne l’épreuve phare de début de saison pour la première fois de sa carrière. Le Saskatchewanais de 24 ans Mark McMorris a fini huitième, trois semaines après une victoire en Coupe du monde et neuf mois après un grave accident qui a failli lui coûter la vie.

O’Brien, 29, obtient pour sa part un cinquième triomphe dans cet événement qui a déjà compté plusieurs étapes. Championne du monde en 2013, elle avait déçu avec une 12e position aux Jeux de 2014, quelques semaines après avoir reçu un diagnostic d’arthrite rhumatoïde.

La planchiste de Stoneham Laurie Blouin a quant à elle pris la huitième et dernière position de la finale du slopestyle du Dew Tour, après s’être qualifiée septième sur 21 participantes.