Après Lévis, lundi, c’était au tour de L’Ancienne-Lorette, mardi, d’interdire la consommation de cannabis dans les lieux publics.

L’Ancienne-Lorette ne veut pas «voir» de cannabis

Après Lévis, lundi, c’était au tour de L’Ancienne-Lorette, mardi, d’interdire la consommation de cannabis dans les lieux publics. La municipalité va un peu plus loin en interdisant même de porter la drogue à la vue d’autrui.

Le conseil municipal a adopté le règlement qui interdit «de consommer, exhiber ou avoir à la vue du cannabis sous quelque forme que ce soit dans tout endroit public».

Un règlement des plus sévères, à l’image de celui sur la consommation de tabac. En effet, L’Ancienne-Lorette a banni en 2010 la cigarette de ses parcs.

À Lévis, il en coûtera 500 $ à toute personne qui consomme du cannabis dans les lieux publics. Le conseil municipal a modifié, lundi, son règlement sur les nuisances, la paix et l’ordre.

Comme l’avait déjà confié jeudi le maire Gilles Lehouillier, il sera interdit de consommer du cannabis dans tous les lieux publics. On ne fait pas mention d’interdire le fait «d’exhiber ou de porter à la vue» du cannabis. 

La consommation pourrait être «tolérée» lors de certains événements, tout comme l’est l’alcool.

Ainsi, une amende de 500 $ sera imposée pour toute personne prise en flagrant délit de consommation dans les parcs ou sur la rue. 

Les policiers ont aussi le pouvoir de remettre un constat de 150 $ à un citoyen intoxiqué par le cannabis sur la voie publique. 

La nouvelle réglementation entrera en vigueur le 16 octobre, soit le jour précédent la légalisation du cannabis au pays.