L'altercation a eu lieu  au printemps dernier dans le stationnement du Walmart des Galeries 4 — Saisons à Sherbrooke.
L'altercation a eu lieu  au printemps dernier dans le stationnement du Walmart des Galeries 4 — Saisons à Sherbrooke.

L’agent de sécurité impliqué dans l'altercation au Walmart est décédé

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
L’agent de sécurité du Walmart des Galeries 4 — Saisons à Sherbrooke qui se trouvait dans le coma depuis l’altercation dans laquelle il a été impliqué le printemps dernier est décédé au cours des dernières heures.

Philippe Jean a succombé à ses graves blessures.

Selon Radio-Canada Estrie, le père de cinq enfants, qui se trouvait dans le coma depuis l’altercation du 4 avril 2020 est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Une description des images vidéo de la caméra de surveillance du Walmart et le témoignage d’un témoin de la scène ont apporté un éclairage plus complet de l’événement où l’agent de sécurité a subi les graves blessures qui ont mené à son décès.

Sur les images vidéo captées le 4 avril dernier, on voit l’agent de sécurité partir en véhicule pour rattraper celui de Nacime Kouddar.

Il se dirige ensuite vers le véhicule de Nacime Kouddar où il assène des coups sur le capot et le pare-brise.

C’est par la suite qu’il se retrouve sur le capot et que des mouvements sont réalisés par Nacime Kouddar pour qu’il tombe au sol.

Philippe Jean était dans un coma artificiel depuis plusieurs mois déjà.

Cet élément vidéo, tout comme l’ensemble de la preuve, n’est pas public pour le moment avant la tenue du procès de Nacime Kouddar qui est accusé dans cette affaire.

L’individu de 25 ans a été accusé à la suite de cette altercation survenue au début du confinement lié à la pandémie de la COVID-19.

Accusé entre autres de négligence criminelle causant des lésions alors qu’il conduisait un véhicule, Nacime Kouddar n’avait pas eu besoin de présenter de preuve pour que le ministère public accepte de le remettre en liberté sous conditions.

Pour le moment, Nacime Kouddar de Mascouche est accusé de négligence criminelle causant des lésions corporelles alors qu’il conduisait un véhicule, de voies de fait armées, de voies de fait graves et de délit de fuite causant des lésions.

La procureure aux poursuites criminelles au dossier Me Gabrielle Cloutier ne souhaite pas commenter le dossier pour le moment relativement à la possibilité que les accusations soient modifiées.