Le président et chef de la direction de Cenovus Energy Alex Pourbaix lors de l’assemblée annuelle des actionnaires à Calgary, le 24 avril 2019
Le président et chef de la direction de Cenovus Energy Alex Pourbaix lors de l’assemblée annuelle des actionnaires à Calgary, le 24 avril 2019

La société de sables bitumineux Cenovus vise le «zéro émission net» d’ici 2050

CALGARY - Le producteur de sables bitumineux Cenovus Energy s’est donné pour cible d’atteindre un niveau «zéro net» d’émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, imitant ainsi d’autres sociétés pétrolières qui ont exprimé récemment des intentions environnementales semblables.

L’entreprise établie à Calgary affirme avoir l’intention de réduire ses émissions par baril de 30 % d’ici 2030, tout en gardant ses émissions totales à un niveau stable.

Pour y parvenir, l’entreprise entend utiliser une approche à plusieurs volets, y compris l’optimisation opérationnelle, l’incorporation de la capacité de cogénération électrique dans les futures phases des sables bitumineux, une plus grande utilisation de la technologie des solvants pour réduire la vapeur nécessaire à la production de bitume, la réduction des émissions de méthane dans ses activités de forage conventionnelles et un recours accru à l’analyse de données.

Cenovus affirme avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre (GES) dans ses activités de sables bitumineux d’environ 30 % par baril au cours des 15 dernières années. Une hausse de la production a cependant entraîné une augmentation des émissions totales.

Un autre producteur de sables bitumineux, Canadian Natural Resources, s’est également engagé à atteindre un objectif zéro émission sans avancer de date précise, en utilisant la technologie et ses activités de captation et de stockage du carbone. Elle affirme avoir réduit de 37 % les émissions par baril de ses activités minières de sables bitumineux depuis 2012.

En décembre, le géant espagnol de l’énergie Repsol, qui a des activités au Canada, a également annoncé qu’il tenterait d’atteindre la cible de zéro émission nette à l’échelle mondiale d’ici 2050.

En septembre, Suncor Énergie a annoncé qu’elle dépenserait 1,4 milliard $ pour installer deux unités de cogénération à son usine de base des sables bitumineux dans le nord de l’Alberta, ce qui devrait réduire ses émissions de GES de 25 %.

Cenovus a également indiqué jeudi qu’elle augmenterait ses dépenses de 1,5 milliard $ auprès des entreprises autochtones et amenderait 1500 sites de puits mis hors service d’ici 2030.

Entreprises dans cette dépêche: (TSX:CVE, TSX:SU, TSX:CNQ)