Les régions les plus touchées par les inondations sont encore les Laurentides et l'Outaouais.

La situation demeure stable au Québec sur le front des inondations

La situation est demeurée stable dimanche sur le front des inondations au Québec.

Ainsi, selon les données provisoires publiées à 19h, la Sécurité publique faisait état de 5447 maisons inondées, une de moins que le bilan présenté plus tôt en matinée, et de 10 386 personnes évacuées, 48 personnes de plus. Le nombre de résidences isolées est demeuré à 3889.

Les régions les plus touchées sont encore les Laurentides et l'Outaouais.

Dans les Laurentides, on dénombre 1929 maisons inondées et 6224 personnes évacuées, dont 736 et 5506 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac où on tentait encore de réparer la digue naturelle qui a cédé la semaine dernière, permettant aux eaux du lac des Deux Montagnes de se déverser dans les rues d'une partie du territoire de la municipalité.

En Outaouais, la situation semble s'être légèrement aggravée puisque les autorités font état de 2031 maisons inondées et de 3237 personnes évacuées. À Gatineau, seulement, on recensait 2031 personnes évacuées.

Ailleurs, 233 personnes n'avaient pu regagner leur domicile en Montérégie, dont 303 à Rigaud. On comptait toujours 210 personnes évacuées à Montréal et 266 à Laval.

Sur le site internet d'Urgence Québec, on indiquait que «l'analyse des données météorologiques et hydrologiques indique qu'un risque d'inondation demeure pour certaines régions». Il était mentionné qu'elles dépendent «des effets du gel nocturne, du type de précipitations à venir, et de leur étendue dans les différents bassins versants, ainsi que des prochains systèmes météorologiques».

Tout comme la veille, les Forces armées canadiennes procèdent «actuellement à un repositionnement des troupes et des véhicules lourds afin de s'adapter aux besoins». L'armée souligne que ses soldats demeurent «disponibles pour appuyer les demandes éventuelles en lien avec notre mandat».

Un hélicoptère de l'armée a apporté samedi du carburant pour la station d'épuration servant au traitement des eaux usées de Saint-Joseph-du-Lac, dans les Laurentides.

Inondations majeures

Lac des Deux Montagnes, à Pointe-Calumet, en baisse

Rivière de la Petite Nation, en amont de Ripon, en baisse

Rivière des Outaouais, à la baie Quesnel, en baisse

Rivière des Outaouais, à Baie de Rigaud, en baisse

Inondations moyennes

Fleuve Saint-Laurent, au lac Saint-Pierre, en baisse

Lac des Deux Montagnes, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en hausse

Lac des Deux Montagnes, à Terrasse-Vaudreuil, en hausse

Rivière des Mille Îles, en amont du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en baisse

Rivière des Mille Îles, en aval du barrage du Grand-Moulin à Deux-Montagnes, en hausse

Rivière des Mille-Îles, à Bois-des-Filion, en hausse

Rivière des Outaouais, à la marina de Hull, en hausse

Rivière Gatineau, à Gatineau, en baisse

Inondations mineures

Fleuve Saint-Laurent, à Montréal, près du boulevard LaSalle, en hausse

Fleuve Saint-Laurent, à Lanoraie, en baisse

Fleuve Saint-Laurent, à Bécancour, en baisse

Fleuve Saint-Laurent, à Trois-Rivières, en baisse

Fleuve Saint-Laurent, à Port-Saint-François, en baisse

Fleuve Saint-Laurent, à Sorel, en hausse

Lac Champlain, à Saint-Armand, en baisse

Lac des Trente et Un Milles, à Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, en baisse

Lac Maskinongé, à Saint-Gabriel-de-Brandon, en baisse

Lac Saint-Louis, à Sainte-Anne-de-Bellevue, en hausse

Rivière des Outaouais, à Ottawa, en baisse

Rivière des Prairies, à la tête des rapides du Cheval Blanc (chenal sud), en hausse

Rivière Noire, en amont de Sainte-Émélie-de-l'Énergie, en hausse

Rivière Richelieu, à Carignan, en baisse

Rivière Richelieu À Saint-Jean-sur-Richelieu, en hausse

Rivière Saint-François, en aval du barrage Aylmer, en baisse

Surveillance

Fleuve Saint-Laurent, à Trois-Rivère, en baisse

Lac Aylmer, au quai de la municipalité de Stratford Surveillance, en baisse

Lac Champlain, à Rouses Point, en hausse

Lac Louise, à Weedon, en baisse

Lac Saint-Louis, à Pointe-Claire, en baisse

Lac Memphrémagog, à Memphrémagog, en hausse

Rivière des Mille Îles, à Terrebonne, en baisse

Rivière du Diable, en amont du pont de la route 117, en baisse

Rivière du Lièvre, en amont de Lac-Saint-Paul, en hausse

Rivière du Nord, en amont de Saint-Jérôme, en baisse

Rivière du Nord, près de Sainte-Agathe-des-Monts, en hausse

Rivière Harricana, en aval d'Amos, en hausse

Rivière L'Assomption, à Joliette, en hausse

Rivière Richelieu, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en hausse