La dinde a été capturée avant d’être mise en cage et transportée à la SPCA Saguenay, à Jonquière.
La dinde a été capturée avant d’être mise en cage et transportée à la SPCA Saguenay, à Jonquière.

La police de Saguenay intervient pour une dinde égarée et agressive

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Une dinde égarée a semé la terreur (ou presque) mercredi matin, à Shipshaw. Une femme s’est retrouvée coincée sur un module de jeux dans un parc, en raison d’une dinde qui se montrait agressive à son endroit. Le Service de police de Saguenay (SPS) a été contacté, avant de passer le relais à la SPCA Saguenay.

Les défenseurs des droits des animaux seront heureux d’apprendre que la dinde, qui ressemble à la race de dindon blanc de Bletsville, a été capturée sans subir de blessure.

« On a reçu un appel des policiers pour nous parler d’une dinde agressive, a raconté Carole Girard, de la SPCA Saguenay, située à Jonquière. Une femme les avait appelés en disant qu’elle était sur un module de jeux et qu’elle ne voulait plus débarquer parce qu’elle avait peur de la dinde. Quand les policiers sont arrivés sur place, ils nous ont appelés. Ma collègue a utilisé une couverture pour envelopper la dinde, avant de la mettre dans une cage et de la ramener à la SPCA. »

Joint en milieu d’après-midi mercredi, Carole Girard a indiqué que le propriétaire de la dinde avait possiblement été retrouvé. Il faudra toutefois attendre à jeudi avant d’en avoir la certitude.

La SPCA confirme que la découverte d’une dinde errante est peu fréquente. « C’est rare, très rare », a prononcé Carole Girard, sur un ton amusé.

Dernièrement, des tortues avaient été retrouvées, mais il s’agissait plutôt d’un abandon.

Si jamais la dinde n’appartient pas à celui qui s’est manifesté, au moins une autre personne a démontré de l’intérêt pour l’adopter. La SPCA soutient qu’elle va simplement la donner, le cas échéant.

« On n’est pas équipés pour garder une dinde », a fait savoir Carole Girard.

Si la dinde a démontré une certaine agressivité devant la femme qui a contacté la police, elle était plutôt calme, dans sa cage, à la SPCA, en attendant son « sauveur ».

À Saguenay, il est permis d’avoir des dindes en sa possession, tout en respectant certaines règles et conditions.