Le Centre des congrès de Québec

La police de Québec et la SQ s’activent pour la tenue du G7

Pendant que Charlevoix se prépare à la rencontre du G7 en juin, Québec s’active aussi. Déjà, le travail a commencé pour accueillir les invités qui ne pourront, faute de places suffisantes, loger à La Malbaie et les environs où y tenir certaines rencontres et activités. Plus que tout, c’est la sécurité qui retiendra l’attention.

«Le Sherpa est venu nous rencontrer il y a un mois», lance le maire de Québec, en parlant de Peter Boehm, représentant personnel du premier ministre canadien pour le G7, avec qui Le Soleil s’était entretenu lors de son passage dans la capitale.

Selon le maire, des représentants du G7 sont déjà installés à Québec pour la préparation de l’événement qui débordera des frontières de Charlevoix. Mercredi, Le Soleil annonçait que le Centre des congrès est désigné comme le centre international des médias. Les chiffres les plus optimistes indiquent que 3000 journalistes couvriront l’événement. 

«Ils travaillent déjà avec la Sûreté du Québec et la police de Québec. Notre personne ressource à la ville est Mme Chantale Giguère», souligne le maire. Elle est directrice générale adjointe, responsable de la sécurité publique.

Et c’est évidemment la sécurité qui retiendra l’attention. Le Sommet des Amériques de 2001 demeure toujours gravé dans les mémoires. Les gens se souviennent surtout de la haute ville barricadée, des manifestations et des gaz irritants.

Sans vouloir faire aucun parallèle, le maire reconnaît que s’il y a des manifestations, c’est à Québec qu’elles se dérouleront. «Je ne pense pas qu’il va y avoir des manifestations aux Éboulements. Ça va surtout être à Québec. On se prépare en conséquence. Ce que j’aime, c’est qu’ils se préparent d’avance», félicite M. Labeaume.

Outre le Centre des congrès, d’autres lieux devraient être réquisitionnés à Québec pour y tenir des rencontres et événements. Le maire ne pouvait dire lesquels. L’organisation du G7 dit avoir réservé quelque 12 000 chambres pour recevoir les visiteurs.

Le G7 est un club sélect de sept pays parmi les plus grandes puissances économiques du globe. Il comprend le Canada, la France, les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et le Royaume-Uni. Se joignent à eux des pays invités. On y discute économie et traités de libre-échange, mais aussi de terrorisme et d’immigration.