Le bénéfice net de la société mère des enseignes Tim Hortons et Burger King a reculé à 163 millions $US au cours du trimestre clos le 30 juin, en baisse de 37 % par rapport à celui de 257 millions $US de la même période l’an dernier.
Le bénéfice net de la société mère des enseignes Tim Hortons et Burger King a reculé à 163 millions $US au cours du trimestre clos le 30 juin, en baisse de 37 % par rapport à celui de 257 millions $US de la même période l’an dernier.

La pandémie creuse un gros trou dans les ventes de Tim Hortons

La Presse Canadienne
TORONTO — La pandémie a pris une grosse bouchée dans les résultats du deuxième trimestre de Restaurant Brands International, les ventes de l’ensemble de son système ayant diminué de 21 %.

Le bénéfice net de la société mère des enseignes Tim Hortons et Burger King a reculé à 163 millions $US au cours du trimestre clos le 30 juin, en baisse de 37 % par rapport à celui de 257 millions $US de la même période l’an dernier.

RBI a vu ses revenus totaux chuter de 25 % au plus récent trimestre, pour s’établir à 1,05 milliard $US comparativement à 1,4 milliard $ US un an plus tôt.

Sur une base ajustée, le bénéfice par action a retraité à 33 ¢US, contre celui de 71 ¢US du même trimestre un an plus tôt. Cela était néanmoins supérieur au résultat ajusté de 31 ¢US par action attendu par les analystes, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

La Torontoise a indiqué que la pandémie de COVID-19 avait entraîné un plongeon des revenus pour ses deux plus grosses marques, les ventes de Tim Hortons et de Burger King ayant respectivement diminué d’un tiers et d’un quart.

Une hausse des ventes dans les restaurants Popeyes a en partie contrebalancé le choc, et RBI a indiqué que pratiquement tout ses 27 000 restaurants avaient maintenant rouvert leurs portes.