Avec la campagne électorale qui approche, le député Joël Godin était surtout très déçu d’avoir perdu sa plateforme de communication.

La page Facebook du député Joël Godin piratée

La page Facebook professionnelle du député conservateur de Portneuf–Jacques-Cartier, Joël Godin, s’est transformée lundi en un compte de sacoches et communiquait en langue étrangère. Le compte du député a évidemment été piraté, une personne mal intentionnée avait pris le contrôle de sa page.

Après que plusieurs citoyens aient signalé la page, le député pouvait tranquillement reprendre contrôle de son compte en fin de journée, sans toutefois être maître de toutes les fonctions. Avec la campagne électorale qui approche, M. Godin était surtout très déçu d’avoir perdu sa plateforme de communication. 

Beaucoup de contenu — photos et vidéos — de la page a été supprimé. Le pire est que l’historique des conversations avec les abonnés reste introuvable. 

«Malgré l’ampleur du contenu supprimé, sachez que personne ne pourra m’enlever la richesse des relations que nous avons construites ensemble ces dernières années. Même les photos effacées, les accomplissements, les rencontres et les réalisations demeurent», laisse savoir le député par voie de communiqué.

Capture d'écran de la page Facebook du député Joël Godin prise lundi

Mauvaises intentions? 

Étant donné le contexte et l’approche des élections, la suppression de l’historique laisse planer beaucoup de questions quant au motif de la personne fautive. 

M. Godin ne souhaite ce genre d’arnaque à aucun politicien. 

«Cette page Facebook était la vitrine de toutes mes belles rencontres avec vous et des actions posées pour défendre les intérêts des citoyens de Portneuf–Jacques-Cartier, et ce, depuis quatre ans...», déplore aussi M. Godin.

Voilà quelques semaines, le député dénonçait l’importance de la protection des informations personnelles, avec tous les problèmes rencontrés par Desjardins et Capital One. 

«Cette situation, malgré qu’elle ne touche pas la diffusion de données personnelles, ne peut qu’ajouter à l’importance de sécuriser les différentes plateformes qui évoluent rapidement et qui font partie du quotidien de tous.»

Le député peut compter sur l’aide de son parti afin de régler le problème. Il est présentement en discussion avec Facebook pour tenter de récupérer ce qui est perdu, mais il n’est pas certain que ça marchera. 

«On va se retrousser les manches et on va être plus prudents. Il y a pire que ça, mais c’est vraiment un sentiment d’impuissance.»

M. Godin invite donc tous les citoyens à communiquer avec lui par téléphone 418 870-1571 ou par courriel joel.godin@parl.gc.ca afin de poursuivre les conversations entamées dans les dernières semaines sur Facebook.