La députée indépendante Amanda Simard fait le saut chez les libéraux.

La députée Amanda Simard passe chez les libéraux

Après avoir fait miroiter l’idée pendant plusieurs mois, c’est maintenant officiel : la députée indépendante de Glengarry-Prescott-Russell Amanda Simard joint les rangs du Parti libéral de l'Ontario. Celle qui avait quitté les progressistes-conservateurs dans la foulée de la crise linguistique ontarienne en a fait l’annonce aux côtés du chef intérimaire libéral John Fraser, jeudi après-midi.

« J’ai pris la dernière année et plus, pour réfléchir sérieusement, a-t-elle déclaré. Et la conclusion est claire : c’est le Parti libéral de l’Ontario qui partage mes valeurs et qui respecte et comprend réellement les gens de chez nous, nos particularités, nos défis et nos besoins. »

À LIRE AUSSI :

Amanda Simard a pris son temps avant de choisir un camp

Simard libérale, mais pourquoi?

À la fin novembre 2018, à la suite des annonces sur les compressions en francophonie, elle avait claqué la porte du Parti progressiste-conservateur. 

La députée Simard avait été élue avec 41 % des voix lors des élections générales du 7 juin 2018. 

Jusqu’à tout récemment, Mme Simard affirmait qu’elle attendait de connaître le prochain chef du Parti libéral de l’Ontario avant de prendre une décision officielle. 

Sans expliquer les raisons qui l’ont poussée à changer son fusil d’épaule, la députée a noté qu’elle tient à « faire partie du renouvellement du parti alors qu’il se reconstruit, modernise et prépare pour les années et les générations à venir ». 

Grogne chez l’association libérale locale 

Son changement soudain de stratégie suscite d’ailleurs des sentiments de surprise et de déception chez les libéraux de la région. « Je peux te dire que l’Association locale est très, très déçue. On ne peut pas dire que Mme Simard n’est pas une bonne candidate, mais les procédures n’ont pas été suivies », déplore l’ex-député libéral provincial de Glengarry-Prescott-Russell, Jean-Marc Lalonde. 

Lors d’un entretien avec Le Droit en décembre dernier, M. Lalonde, encore engagé au sein de l’Association, affirmait qu’un candidat à l’investiture libérale ne serait pas considéré s’il ne suivait pas les procédures. 

La dernière réunion de l’Association libérale provinciale de Glengarry-Prescott-Russell a eu lieu pas plus tard que mercredi, et son directeur des communications Trevor Stewart indique n’avoir reçu aucune communication de la part de la députée provinciale.

M. Stewart affirme d’ailleurs qu’il aurait apprécié un coup de fil de la part de Mme Simard ou du Parti à propos de sa décision officielle. 

Le chef intérimaire John Fraser a confirmé durant l’annonce que selon les règles du parti, sa nouvelle députée sera effectivement la candidate libérale lors des prochaines élections. 

Une rencontre d’urgence organisée par l’Association libérale provinciale de Glengarry-Prescott-Russell se tiendra ce samedi et le chef par intérim John Fraser y a été invité. 

Drouin appuie Simard

Le député fédéral Francis Drouin affirme qu’il a toujours travaillé de concert avec la députée Simard, autant lorsqu’elle était chez les conservateurs qu’en tant qu’indépendante. 

« Je vais continuer de travailler avec Mme Simard. Je pense que c’est une bonne nouvelle. Elle s’est battue pour les francophones, et Dieu sait qu’on a toujours besoin de bonnes voix au sein du Parti libéral. »

Quant aux relations tumultueuses de la députée avec les élus municipaux des Comtés unis Prescott et Russell (CUPR), dont certains ont déploré ses absences remarquées au cours de la dernière année, M. Drouin juge qu’il s’agit d’une bonne occasion de recommencer à zéro. 

« Le maire Pierre Leroux [nouveau président du conseil des CUPR] a tendu la main au mois de décembre à Mme Simard et je pense que c’est une bonne opportunité de commencer une conversation. »

M. Leroux est le candidat libéral qui a été défait par Mme Simard lors des dernières élections. Celui-ci n’était pas disponible pour une entrevue. 

Mercredi, il a toutefois affirmé qu’il souhaitait la rencontrer au cours de la fin de semaine. 

+

CE QU'ILS ONT DIT

« Je suis heureux d’accueillir Amanda Simard comme nouvelle membre de notre caucus et de notre famille libérale de l’Ontario ! La députée Simard jouera un rôle important en demandant au gouvernement Ford de rendre des comptes à l’Assemblée législative. Notre parti a une longue et fière histoire de défense des droits des francophones et je sais qu’Amanda continuera d’être une ardente défenseure de la communauté francophone et de ses électeurs dans la circonscription. »

— John Fraser, député d’Ottawa-Sud et chef intérimaire du parti libéral de l’Ontario

John Fraser

***

« Nous souhaitons bonne chance à la députée Simard. »

— Doug Ford, premier ministre de l’Ontario

Doug Ford

***

« Bienvenue dans la famille du Parti libéral de l’Ontario Amanda ! Nous sommes heureux de t’avoir au sein de notre équipe. »

— Michael Coteau, député libéral de Don Valley East

***

« Amanda Simard a passé les dernières années sur les lignes de front contre Ford ainsi que ses compressions budgétaires à l’égard des francophones. Elle s’est avérée une chef de file. Dans ce contexte, je joins ma voix à tous les libéraux ontariens afin de souligner son adhésion à la famille du Parti libéral de l’Ontario. Un Ontario fort commence avec une communauté francophone forte. Il est impératif que nous rendions une université francophone ontarienne, une réalité aussitôt que possible. »

— Steven Del Duca, candidat à la direction du Parti libéral de l’Ontario

***

« Bienvenue à bord de l’équipe Amanda ! J’ai hâte qu’on puisse travailler ensemble »

— Mitzie Hunter, députée libérale de Scarborough-Guildwood