Une étude publiée par le CAMH en 2016 estimait que 16 % des étudiants ontariens - soit quelque 123 000 jeunes - avaient présenté des symptômes d’un «problème de jeu vidéo», comparativement à 9 % en 2007.
Une étude publiée par le CAMH en 2016 estimait que 16 % des étudiants ontariens - soit quelque 123 000 jeunes - avaient présenté des symptômes d’un «problème de jeu vidéo», comparativement à 9 % en 2007.

La dépendance aux jeux vidéo bien réelle, dit l’OMS

Michael Oliveira
La Presse Canadienne
TORONTO — Lisa Pont est bien au fait du scepticisme qui entoure la dépendance aux jeux vidéo, quant à savoir s’il s’agit d’un véritable problème médical qui doit être considéré en tant que maladie, comme a l’intention de l’officialiser l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans quelques semaines.