Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé du meurtre prémédité d’Alexandre Larouche, tué par balles tirées à bout portant, le 29 juillet 2018, à Chicoutimi-Nord. Il attend toujours la date de son procès.
Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé du meurtre prémédité d’Alexandre Larouche, tué par balles tirées à bout portant, le 29 juillet 2018, à Chicoutimi-Nord. Il attend toujours la date de son procès.

Karl-Emmanuel Villeneuve accusé d’avoir saccagé des serrures de cellules en prison

Le présumé meurtrier Karl-Emmanuel Villeneuve, incarcéré en attente de procès depuis bientôt deux ans, fait face à des accusations de méfaits dont les dommages sont évalués à plus de 5000$. Il aurait saccagé les serrures de quatre portes de cellules à la prison de Roberval, en plus de fracasser une vitre du centre de détention.

Les événements se seraient produits cet hiver. Il s’agit d’une deuxième accusation de méfaits déposés contre le jeune homme pour des actes similaires, perpétrés au centre de détention. Dans le cas du premier dossier, il était accompagné de trois autres détenus dans son aventure. Lundi matin, au Palais de justice de Roberval, il a été accusé pour un autre événement, pour lequel il a agi seul.

Selon son avocat, Me Louis Belliard, quatre serrures de portes de cellules auraient été endommagées à l’aide d’un paquet de cartes à jouer. Les cartes sont placées à la hauteur de la serrure et la porte est fermée à quelques reprises jusqu’à ce que le verrou se brise.

Quant à la fenêtre de la porte d’une cellule, elle aurait été fracassée à l’aide d’un petit objet dur lancé contre la vitre.

«Les vitres ne se fracassent pas facilement, mais certains utilisent un aimant qu’ils retrouvent dans des écouteurs, par exemple, et qui est lancé contre la vitre. Ça produit le même effet qu’un poinçon», a expliqué Me Belliard.

Karl-Emmanuel Villeneuve n’a pas assisté à sa comparution, puisque la connexion virtuelle avec le centre de détention éprouvait des problèmes.

Le dossier a été remis au 10 septembre prochain. Quant au premier dossier de méfait concernant trois autres détenus et Karl-Emmanuel Villeneuve, les parties prendront position le 20 août.

Karl-Emmanuel Villeneuve est accusé du meurtre prémédité d’Alexandre Larouche, tué par balles tirées à bout portant, le 29 juillet 2018, à Chicoutimi-Nord.

Si le procès n’a pas encore eu lieu, deux ans plus tard, c’est en partie parce que l’accusé a été déclaré inapte à subir son procès à trois reprises, en raison de graves problèmes de santé mentale. Il a d’ailleurs été hospitalisé en psychiatrie durant trois mois, au printemps, puisqu’il avait de nouveau sombré en psychose.

Pour le moment, Karl-Emmanuel Villeneuve est toujours jugé apte. Le dossier de meurtre sera de retour en cour en septembre, lors de l’ouverture du terme des assises criminelles. Une date de procès devant jury pourrait alors être fixée.

Il est représenté par Me Jean-Marc Fradette dans le dossier de meurtre.