Les joueurs des Argonauts s’accrochent, on l’a vu l’autre soir contre nous.

Jouer pour son gagne-pain

CHRONIQUE / Nous avons ajouté une neuvième victoire à notre fiche, vendredi soir, alors que nous sommes venus à bout des Argonauts de Toronto au stade Percival-Molson. Ça n’a pas été facile, c’est vrai, mais nous avons gagné.

Les médias ont parlé d’une victoire « peu convaincante ». Bien sûr, les Argos sont débarqués à Montréal avec une fiche peu reluisante, mais ils sont venus chez nous pour jouer au football. Ils nous ont fait travailler fort.

Les Argos ne feront pas les séries, ils n’ont que trois victoires à leur fiche, mais les gars ont la tête à la prochaine saison et ils jouent pour leur job. Et jouer contre des gars qui jouent pour leur job, des gars qui jouent pour assurer leur gagne-pain et qui s’accrochent, ce n’est jamais une partie de plaisir.

Le football, ce n’est pas le hockey. Il n’y a pas de Ligue américaine ou de club-écoles au football. Celui qui joue dans la Ligue canadienne et qui perd sa job n’a pas d’alternative, sinon celle de rentrer à la maison. Alors, quand tu as un boulot, tu veux le garder !

Tout ça pour dire que les Argos ont joué un bon match et ils nous ont fait mal paraître par moments. Au poste de quart, McLeod Bethel-Thompson a bien fait et il a ennuyé notre défensive.

Nos unités spéciales n’ont pas été à leur meilleur non plus.

Sur une note positive, cette victoire nous assure de jouer pour ,500 à la fin de la saison. Ça aussi, ça fait un p’tit bout que ce n’était pas arrivé aux Alouettes…

Les Tiger-Cats en ville

Il nous reste deux matchs avant les séries. Samedi, nous allons recevoir les Tiger-Cats de Hamilton (13-3), qui sont déjà assurés du championnat dans l’Est et à qui plusieurs prédisent déjà la Coupe Grey. Ça s’annonce intéressant.

Reste à voir comment nos entraîneurs vont aborder le match. Puisque nous risquons de retrouver les Tiger-Cats dans quelques semaines en finale de l’Est (je sais, il faut passer à travers la demi-finale d’abord), peut-être qu’ils ne voudront pas en « montrer » trop à l’adversaire, qu’ils en profiteront pour accorder un match de congé à certains joueurs qui soignent de petits bobos, etc. J’ai hâte de voir.

Personnellement, je ne m’attends pas à passer un tour au cours des deux matchs qu’il nous reste. Je suis en forme, je suis en santé, je n’ai pas besoin de repos.

L’automne commence à véritablement s’installer, ça commence à être frais et ça sent les séries. On a hâte, surtout quand on entend dire que plus de 10 000 billets ont déjà été vendus pour la demi-finale de l’Est, prévue pour le 10 novembre au stade Percival-Molson. Mais on va profiter de tous les instants qu’on a pour bien se préparer.

J’ai quelque chose d’intéressant à vous proposer en vue de notre prochaine chronique. Puisqu’on me pose souvent des questions sur ma carrière, sur la Ligue canadienne et sur plein de choses qui ont rapport au football, je vais tenter de répondre à vos interrogations. Écrivez-moi à christophe.normand@gcmedias.ca ou à mon complice à michel.tasse@lavoixdelest.ca et posez-moi vos questions, on va s’amuser !

Bonne semaine !

Propos recueillis par Michel Tassé