En plus de la médaille d’argent à l’épreuve du 3 m synchro féminin avec sa partenaire Mélissa Citrini-Beaulieu (à droite), Jennifer Abel a battu le record canadien de l’athlète la plus médaillée aux Mondiaux, tous genres confondus.

Jennifer Abel établit un record et se qualifie pour les Jeux de Tokyo

GWANGJU, Corée du Sud — Les Québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont remporté la médaille d’argent à l’épreuve du 3 m synchro féminin lors des Championnats du monde de la FINA à Gwangju, en Corée du Sud, assurant du même coup leur qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Abel a du même coup établi un record canadien, lundi. La Lavalloise a décroché une neuvième médaille en carrière aux Mondiaux, surpassant ainsi la marque de huit qu’elle partageait avec les athlètes à la retraite Alexandre Despatie et Ryan Cochrane pour le plus grand nombre de médailles remportées par un Canadien (tous genres confondus).

Abel et Citrini-Beaulieu ont terminé la compétition avec un total de 311,10 points. Elles sont constamment restées en seconde place pendant leurs cinq plongeons.

«Il y avait tellement de choses en jeu aujourd’hui. Nous voulions qualifier le pays pour les Jeux olympiques et il y avait aussi la possibilité pour moi de devenir l’athlète canadienne la plus décorée aux Championnats du monde, a déclaré Abel. Je suis très fière d’avoir gagné une médaille dans cette épreuve à chacune des cinq dernières éditions des Championnats du monde.»

Les Jeux de Tokyo seront les premiers de la carrière de Citrini-Beaulieu, qui est âgée de 24 ans. La plongeuse de Saint-Constant est devenue la coéquipière d’Abel à l’épreuve du 3 m synchro féminin après les Jeux de Rio de Janeiro en 2016.

«Tout cela semble un rêve aujourd’hui. Je ne peux croire que c’est enfin arrivé. Nous avons travaillé sans relâche et je suis fière de nous. Nous savions ce qui était en jeu, nous savions exactement ce que nous devions faire et je suis impressionnée de la manière dont nous avons abordé la compétition aujourd’hui», a mentionné Citrini-Beaulieu.

«Je rêve des Jeux olympiques depuis mon enfance. À présent, ça semble irréel... Pincez-moi quelqu’un!», s’est-elle exclamée.

Les Chinoises Wang Han et Shi Tingmao ont remporté l’épreuve avec 342 points. Les Mexicaines Paola Spinosa Sanchez et Melany Hernandez Torres ont pris le troisième rang, derrière les Canadiennes, avec 294,90 points.

Du côté des hommes, les Québécois Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray ont abouti au 11e échelon parmi les 12 équipes inscrites à la plateforme de 10 m synchro.

L’épreuve a été remportée par les Chinois Yuan Cao et Aisen Chen (486,93), devant les Russes Viktor Minibaev et Aleksandr Bondar (444,60) et les Britanniques Thomas Daley et Matthew Lee (425,91). Riendeau et Zsombor-Murray ont récolté 368,19 points.

«Je pense que j’ai été ambitieux, peut-être un peu trop ambitieux. J’ai essayé trop fort et j’étais tendu», a admis Zsombor-Murray.

Les Canadiennes Meaghan Benfeito et Caeli McKay s’exécuteront mardi dans l’épreuve individuelle à la plateforme de 10 m.

Les Championnats du monde FINA se poursuivent jusqu’au 28 juillet. Les épreuves de plongeon, de natation artistique et d’eaux libres se termineront le 20 juillet, et les épreuves de natation commenceront le 21 juillet.

Mélissa Citrini-Beaulieu et Jennifer Abel lors de l’épreuve du 3 m synchro féminin aux Championnats du monde de la FINA à Gwangju, en Corée du Sud, lundi