Aperçu des niveaux au sommet de la crise à Constance Bay, en avril dernier.

Inondations: fin de l'état d'urgence dans la capitale fédérale

Presque sept semaines après avoir été déclaré en raison des inondations printanières à Ottawa, l’état d’urgence a été levé mercredi matin, a annoncé le maire Jim Watson en marge de la séance du conseil municipal.

Les trois quartiers affectés par la crue printanière étaient Cumberland, West Carleton March et Baie.

L’état d’urgence avait été déclaré le 25 avril par la Ville d’Ottawa. Elle avait aussi demandé le renfort de l’armée canadienne, s’estimant à bout de ressources pour faire face à la situation.

«L’état d’urgence est peut-être levé dans l’immédiat, mais beaucoup de gens qui auront tout perdu, dont leur maison, auront encore besoin d’aide. On devra travailler avec diligence et faire ce qu’on peut pour les aider à se relever de cette tragédie. Plusieurs commençaient à peine à se relever des inondations de 2017, et les gens de Dunrobin avaient en plus vécu la tornade (en 2018)», a prévenu M. Watson.

C’est la quatrième fois en 21 ans qu’Ottawa déclarait l’état d’urgence. À titre d’exemple, un tel geste avait été posé lors de la crise du verglas (1998) et de la panne de courant majeure en Amérique du Nord (2003). 

Au total, 1,5 million de sacs de sable ont été installés sur le territoire de la capitale fédérale pour faire face à la montée des eaux

Le Centre des opérations d’urgence demeurera ouvert durant la période d’intervention et de rétablissement, a indiqué la Ville.