Des bouteilles de vin, des toiles et des artefacts tels que des totems ont pu être sauvés de l’incendie qui a lourdement endommagé le restaurant Sagamité. L’établissement fait la fierté de la communauté huronne-wendat depuis son ouverture en 1999.

Incendie majeur au restaurant Sagamité de Wendake [VIDÉO]

Le restaurant Sagamité à Wendake a été grandement endommagé par un incendie, très tôt dimanche matin. Selon le propriétaire Steeve Gros-Louis, la maison ancestrale qui abrite le restaurant devra être probablement détruite pour être reconstruite à neuf.

Une véritable onde de choc s’est abattue, chez les Hurons-Wendat à l’annonce de l’incendie dans le restaurant qui fait la fierté de cette communauté, depuis son ouverture, en 1999.

Steeve Gros-Louis était encore sous le choc lorsqu’il s’est adressé aux médias, en fin de matinée, mais déjà prêt à se retrousser les manches, entouré par le grand chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, sa famille et ses amis. «Ça fait 20 ans qu’on accueille les gens ici, qu’on est fier de démontrer à travers notre gastronomie toute notre histoire. On a perdu un bâtiment, mais j’ai des amis qui viennent de l’autre bord du pont, qui sont venus en courant nous aider», a-t-il souligné. 

«Avec Steeve, on est lié par Star Wars, on est tous les deux fans, on se connaît depuis 20 ans. Quand on m’a prévenu du feu, je n’ai pas hésité et je suis venu à la course. Là, j’ai vu qu’il avait besoin d’aide pour sortir des choses précieuses», a témoigné Réjean Roy, qui était très ému de voir le restaurant d’un ami partir en fumée. 

Ensemble, ils ont réussi à sauver des bouteilles de vin, des toiles et des artefacts, après avoir reçu l’autorisation des pompiers pour entrer dans la bâtisse. «C’était ce qui était le plus important pour nous, sauver des totems qui ont été sculptés ici, il y a plusieurs années. Le reste c’est une coquille et on va rebâtir. Hein, chef?» a-t-il mentionné en s’adressant à Konrad Sioui.

«C’est un appui inconditionnel, la nation est en deuil, c’est notre monument qui tombe, mais on va se relever. On a toujours rebâti nos infrastructures», a affirmé le grand chef de la Nation.

Relocalisé temporairement 

«Je suis allé à l’intérieur, c’est épouvantable ce qui arrive. Ça fait des années que je viens ici et voir ça brulé et magané de même, c’est vraiment triste. Mais Steeve, c’est un gars qui va se retrousser les manches et qui va repartir. Il va être capable de passer à travers ça avec notre aide», a commenté Ghilsain Guillemette, qui a appris la nouvelle par un appel de son beau-frère.

Pour M. Gros-Louis, pas question de se laisser abattre par l’événement à l’approche des Fêtes. «Le Sagamité va revivre de ses cendres, c’est certain. Et le plus beau message c’est ma fille qui l’a dit : “Depuis le temps qu’on met le feu à la table, ce n’est pas lui qui va nous détruire. On a peut-être perdu un bâtiment, mais on n’a pas perdu la sagamité”», a-t-il relaté.

Le propriétaire avec l’aide de la communauté va relocaliser le restaurant temporairement dans un autre local pour assurer les nombreuses réservations. «C’est le meilleur temps de l’année, on reçoit beaucoup de groupes. On va amener notre saveur ailleurs temporairement», a-t-il assuré.

+

1,6 M$ PARTI EN FUMÉE

L’incendie s’est déclaré vers 5h à l’arrière du restaurant Sagamité, là où le propriétaire Steeve Gros-Louis avait investi 1,6 million $ pour des rénovations et pour augmenter la capacité d’accueil. 

«J’ai toujours essayé de conserver le squelette de la maison. On dit toujours que ça coûte plus cher de rénover, mais pour moi c’était essentiel d’avoir l’âme de cette maison-là. De savoir aujourd’hui qu’on va devoir probablement tout détruire, c’est ma plus grande déception. Mais je me dis qu’avec les artefacts qu’on a réussi à sauver, je vais être capable de ramener ce que les gens connaissent du Sagamité», a-t-il soutenu. 

«Ça n’a pas de valeur monétaire, mais pour moi c’était le plus important à sauver», a-t-il poursuivi.

Avant même l’intervention des pompiers, une boule de feu à la toiture du restaurant Sagamité, était visible de la station essence Irving à l’intersection de la rue Racine et de la rue des Dames-Ursulines.

À leur arrivée, les policiers ont évacué le bâtiment voisin, une résidence de personnes âgées autonomes. Des autobus du Réseau de transport de la Capitale ont été réquisitionnés pour accueillir les personnes.

Pendant ce temps, les pompiers ont déclenché une quatrième alarme à 5h27. Une soixantaine de pompiers sont à l’œuvre pour maîtriser le brasier et éviter sa propagation à l’édifice voisin. Ils ont installé des échelles à la toiture et utilisé des lances perforatrices pour limiter la propagation du feu. Une demande a aussi été faite à Hydro-Québec pour un délestage à distance.

Toiture effondrée

Pendant l’intervention, une partie de la toiture à l’arrière du bâtiment s’est effondrée. Afin d’atteindre les endroits difficilement accessibles et trop dangereux, les pompiers ont utilisé un véhicule d’élévation articulé muni d’une nacelle.

Une équipe d’Hydro-Québec s’est rendue sur les lieux pour isoler le restaurant Sagamité du réseau électrique et redonner le courant aux bâtiments voisins. Vers 8h13, les gens de la résidence pour personnes âgées ont pu réintégrer leur immeuble. Les pompiers ont procédé à des vérifications de propagation et ils ont créé des ouvertures pour compléter l’extinction. À 9h47, le chef des pompiers a annoncé l’intervention sous contrôle.

Aucune personne n’a été blessée et le Commissariat aux incendies était sur les lieux pour déterminer la cause et l’origine du feu.