La belle-sœur de Gilbert Rozon, Martine Roy, a affirmé sur les ondes du 98,5 FM avoir été agressée sexuellement sur son lieu de travail par l'ex-patron de Juste pour rire au milieu des années 90.

Gilbert Rozon accusé d'agression sexuelle par sa belle-sœur

La belle-soeur de Gilbert Rozon a publiquement ajouté sa voix à celle des nombreuses femmes qui accusent l'ex-dirigeant de Juste pour rire d'inconduite sexuelle.

Dans une entrevue accordée au 98,5 FM, Martine Roy, âgée de 54 ans, a raconté avoir été agressée sexuellement par Gilbert Rozon dans le milieu des années 90, alors qu’elle était directrice adjointe au Cabaret du Musée Juste pour rire.

Mme Roy est la soeur de l’épouse de Gilbert Rozon.

Selon son témoignage, Gilbert Rozon l’aurait approchée dans les coulisses d’une exposition du musée, demandant à lui parler dans une loge. Une fois à l’intérieur, il l’aurait «accotée sur le comptoir», lui aurait «baissé [ses] culottes» et l’aurait agressée.

Peur de tomber enceinte

Mme Roy affirme qu’elle est restée figée, et qu’elle n’en avait pas parlé à l’époque parce qu’elle avait peur de lui et pensait que personne ne la croirait. Elle raconte qu’elle avait eu peur de tomber enceinte ou d’attraper une maladie. Les allégations n’ont pas été prouvées en cour.

Martine Roy a porté plainte au Service de police de la Ville de Montréal en décembre 2017, dans la foulée du mouvement #moiaussi et des allégations de plusieurs autres femmes à l’endroit de Gilbert Rozon.

Mme Roy affirme avoir été rencontrée par les enquêteurs spécialisés en crimes sexuels. Elle dit n’avoir obtenu aucune nouvelle sur l’enquête depuis juin. C’est d’ailleurs la lenteur des procédures qui l’a poussée à raconter publiquement son histoire.

Elle affirme qu’elle continue de vivre dans la peur, puisque Gilbert Rozon est au courant de sa plainte. Elle dit qu’elle a eu à le côtoyer récemment lors des funérailles de sa mère.

Le 98,5 FM a joint Gilbert Rozon en France. Celui-ci lui a transmis une déclaration indiquant qu’il niait ces nouvelles allégations, tout comme les précédentes. Il ajoute avoir l’intention de se défendre et qu’il ne fera aucun autre commentaire pour le moment.