Un spectacle à grand déploiement original et entièrement régional sera présenté à la Cité de l’énergie le 17 septembre prochain grâce notamment à l’apport de ces intervenants. De gauche à droite, on retrouve: Jeannot Bournival, directeur musical, Sandie Letendre, directrice générale de la Cité de l’énergie et Bryan Perro, metteur en scène.
Un spectacle à grand déploiement original et entièrement régional sera présenté à la Cité de l’énergie le 17 septembre prochain grâce notamment à l’apport de ces intervenants. De gauche à droite, on retrouve: Jeannot Bournival, directeur musical, Sandie Letendre, directrice générale de la Cité de l’énergie et Bryan Perro, metteur en scène.

Fred Pellerin et d'autres grands noms réunis pour un spectacle à la Cité de l’énergie

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — C’est en grande pompe et dans une effervescence suggérant les célébrations exceptionnelles qu’on a annoncé mardi la tenue d’un spectacle régional à grand déploiement le 17 septembre prochain à 18 h 30, à l’amphithéâtre de la Cité de l’énergie. À pleines voiles sera présenté devant un public de 200 spectateurs mais sa captation sera retransmise le 24 septembre sur la page Facebook de la Cité de l’énergie ainsi que sur celles de plusieurs intervenants régionaux partenaires de ce projet.

Le spectacle sera mis en scène par Bryan Perro alors que Jeannot Bournival en assurera la direction musicale. Ils ont, pour l’occasion, réuni une impressionnante sélection parmi ce que la Mauricie peut compter de talents: Cindy Bédard, Fred Pellerin, Rémi-Pierre Paquin, Steve Hill, Jacques Newashish, Valérie Carpentier, Les Trifluviennes, Valérie Milot, Baptiste Prud’homme, Philippe Sly, Laura Niquay de même que le groupe Fauves qui compte en son sein nulle autre que la directrice générale de la Cité de l’énergie Sandie Letendre.

L’annonce de mardi comprend deux volets. Le second consiste en un enregistrement professionnel de sept capsules vidéo qui serviront de promotion pour des attraits touristiques de la région. Des artistes de la Mauricie y présenteront leurs coups de cœur. On couvrira les trois villes, les trois MRC de même que la communauté atikamekw. Les capsules seront dévoilées dans le cadre de la retransmission gratuite du spectacle À pleines voiles le 24 septembre dès 19 h, spectacle auquel elles seront alors intégrées. 

C’est en juin que l’idée d’un spectacle a germé dans la tête de Sandie Letendre qui a alors contacté Bryan Perro pour en assurer la mise en scène. Celui-ci a pensé à des artistes avec lesquels il a travaillé au cours des années. «J’ai appelé des amis dans le domaine de la musique mais aussi des gens de mots pour y ajouter un petit côté poétique. C’est un spectacle qui va se nourrir du plaisir de se retrouver tous ensemble après des moments difficiles. On pense aux artistes, bien sûr, mais aussi aux gens du milieu du spectacle qui travaillent dans l’ombre et donnent aussi vie à la culture.» 

«Après avoir concentré notre attention sur nos cercles intimes au cours des derniers mois, ça fait vraiment plaisir d’agrandir ces cercles et de pouvoir se retrouver dans notre belle région de ‘‘l’amour ici’’», a joliment ajouté Jeannot Bournival.

Globalement, on parle d’un budget de 80 000 $ pour la mise sur pied de cette initiative à double volet et Sandie Letendre est fière de préciser que tous les intervenants artistiques vont être payés à la hauteur de cachets normaux. «Les créateurs, les artistes seront tous payés et bien payés. C’était important à nos yeux; on va aller chercher un financement externe pour environ 70 % du montant et la Cité de l’énergie va financer le reste.»

«Pour nous, c‘est du rayonnement et c’est mettre la table pour d’autres projets collaboratifs. Produire le feu d’artifice à chaque année, ça coûte à peu près ça, 80 000 $. De la même façon, on ne verra pas les retombées de cet investissement en argent sonnant dans l’immédiat mais je le vois comme un projet de développement. En plus, ça va avoir un impact sur le rayonnement de nos secteurs d’industrie et sur les artistes. Je pense que c’est bien investi.» 

«Depuis mon entrée en poste, il y a eu une volonté tant de l’équipe de la Cité que de ma part de participer à des projets porteurs pour nos secteurs. Après quelque temps de confinement, on trouvait intéressant de proposer un spectacle vivant aussitôt que les mesures sanitaires le permettraient mais on se disait que ça le serait encore davantage si on pouvait en faire un projet de collaboration qui toucherait autant à la culture qu’au tourisme en mettant de l’avant des gens et des attraits de la région.»

«Pour le moment, on parle d’un spectacle unique avec une diffusion unique. Je ne dis pas qu’on n’y prendra pas goût et qu’il n’y aura pas d’autres choses qui vont suivre. On verra ce que ça pourra générer parce que sa diffusion à travers les pages Facebook des divers partenaires mais aussi des artistes va permettre un rayonnement bien au-delà de la région. Pour le moment, on n’a pas statué sur une potentielle suite.»

Bryan Perro travaillera dans un environnement qui lui est familier à l’Amphithéâtre Québécor avec des éléments de décor du spectacle NEZHA, l’enfant pirate. «Je vais essayer de mettre en scène des univers de façon à donner au spectacle une âme mauricienne, confie-t-il. Considérant la collaboration extraordinaire de divers organismes dans cet événement, je pense que l’esprit qui va ressortir est celui de la concertation, du travail en commun qui m’apparaît être la nouvelle norme dans la dynamique régionale.»  

«Je vais tenter de faire en sorte que ce soit beau, invitant, intelligent, que ce soit touchant et que ça nous représente.»

On estime la durée à environ 70 minutes auxquelles s’ajouteront les 20 minutes des capsules vidéo au moment de la webdiffusion. Les paires de billets, au coût de 98 $, plus taxes, seront en vente sur le site de la Cité de l’énergie au www.citedelenergie.com/activites/apleinesvoiles dès le 1er septembre, à midi. On peut aussi se procurer un forfait VIP donnant accès à un cocktail dînatoire et à une visite de la tour de l’énergie pour 158 $ plus taxes toujours pour deux personnes.