Les étudiants à la nouvelle faculté, Nicolas Daccache, Roxane Daboval et Mahmoud Moustafa, accompagnés de la rectrice de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), Murielle Laberge, de la présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), France Dumont, ainsi que du doyen associé de la faculté de médecine de l'Université McGill et directeur du Campus Outaouais, le Dr Gilles Brousseau.
Les étudiants à la nouvelle faculté, Nicolas Daccache, Roxane Daboval et Mahmoud Moustafa, accompagnés de la rectrice de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), Murielle Laberge, de la présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), France Dumont, ainsi que du doyen associé de la faculté de médecine de l'Université McGill et directeur du Campus Outaouais, le Dr Gilles Brousseau.

Faculté satellite de médecine: une «journée historique» pour l'Outaouais

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Même si le lancement des activités de la nouvelle faculté satellite de médecine de l'Outaouais a dû se faire en mode pandémie, le Dr Gilles Brousseau n'a pas hésité, jeudi, à parler d'une «journée historique» pour la région.

Tous pouvaient deviner, jeudi, le sourire qui se cachait sous le masque du doyen associé de la faculté de médecine de l'Université McGill et directeur du Campus Outaouais. Pour le Dr Brousseau, l'arrivée des étudiants dans la région, plus tôt cette semaine, représente l'aboutissement de plusieurs années de travail.

À peine débarqués en Outaouais, les étudiants de la nouvelle faculté satellite et ceux du programme préparatoire au doctorat en médecine ont multiplié les sourires, jeudi, devant tous ceux qui souhaitaient immortaliser le moment.

«C'est vraiment excitant pour nous d'être la première cohorte à venir ici, on se sent un peu comme les pionniers», a mentionné Nicolas Daccache, qui vient de la région de Montréal.

Mahmoud Moustafa, qui est arrivé au Québec à l'âge de 13 ans, a pour sa part confié avoir voulu «essayer une nouvelle ville» en quittant Montréal pour Gatineau, où il a déjà remarqué un «bon équilibre entre vie urbaine et vie rurale».

Ils sont 16 finissants du cégep – dont quatre originaires de l'Outaouais – à avoir été admis au programme préparatoire, nécessaire pour tous ceux voulant passer directement du niveau collégial à la formation en médecine à McGill. Après avoir été offert en anglais l'an dernier sur le campus montréalais de McGill, ce programme est dorénavant offert dans la région et en français, grâce à un partenariat avec l'Université du Québec en Outaouais (UQO).

Les étudiants Nicolas Daccache, Roxane Daboval et Mahmoud Moustafa.

Vingt-quatre autres étudiants forment quant à eux la première cohorte de la nouvelle faculté satellite et passeront les quatre prochaines années dans la région.

«C'est vraiment une journée historique où on inaugure deux programmes, et c'était attendu depuis longtemps», a souligné le Dr Brousseau.


« C'est vraiment excitant pour nous d'être la première cohorte à venir ici, on se sent un peu comme les pionniers. »
Nicolas Daccache, étudiant à la nouvelle faculté de médecine

Si tous s'entendent pour dire que le processus d'implantation de la faculté a été long, ils sont aussi unanimes pour dire que la région en ressortira gagnante. C'est notamment le cas de la présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), France Dumont, qui s'attend à un impact «significatif» qui débordera du simple gain anticipé au niveau du nombre de médecins.

À LIRE AUSSI : La faculté satellite de médecine de McGill en Outaouais prête à accueillir sa première cohorte

Pour la rectrice de l'UQO, Murielle Laberge, les futurs médecins qui ont été accueillis cette semaine sont les premiers étudiants qu'elle croise sur le campus depuis son entrée en fonction en pleine pandémie, le 30 mars dernier. «Quel bonheur», a-t-elle laissé tomber.

Les futurs locaux de la faculté satellite, dont la construction au-dessus de l'urgence de l'Hôpital de Gatineau a été retardée par un certain virus, devraient être prêts pour la session d'hiver.

Le doyen associé de la faculté de médecine de l'Université McGill et directeur du Campus Outaouais, le Dr Gilles Brousseau.

Tous deux chargés de cours au programme préparatoire, Céline Aguer et Serge Champetier ont tous deux mentionné qu'il était «excitant» de pouvoir enfin se lancer dans l'aventure auprès des futurs médecins.

Depuis que l'idée a été lancée il y a plus d'une décennie, la faculté satellite de médecine de l'Université McGill en Outaouais vise à accroître la rétention des médecins dans la région, a rappelé la Dre Danyèle Lacombe, directrice du volet de la formation fondamentale. «Ça a été démontré ailleurs que quand on fournit l'enseignement sur place, il y a une meilleure rétention, donc on s'attend à ça», a-t-elle mentionné.

Nicolas Daccache, Mahmoud Moustafa et leur consoeur Roxane Daboval ignorent encore s'ils pratiqueront la médecine en Outaouais, mais ils ne l'excluent pas du tout.

À LIRE AUSSI: Première cohorte de la faculté satellite de médecine de l'Outaouais: «je vais peut-être tomber en amour avec Gatineau»