Classé 13e tête de série, Fabio Fognini a eu besoin de 96 minutes pour priver Nadal d’un quatrième titre consécutif à Monte-Carlo et d’un 12e en carrière.

Fabio Fognini domine Rafael Nadal en demi-finale à Monte-Carlo

MONACO — L’Italien Fabio Fognini a causé une vive surprise samedi en éliminant l’Espagnol Rafael Nadal en deux manches de 6-4, 6-2 en demi-finale du Masters de Monte-Carlo.

Classé 13e tête de série, Fognini a eu besoin de 96 minutes pour priver Nadal d’un quatrième titre consécutif à Monte-Carlo et d’un 12e en carrière.

Fognini avait déjà vaincu Nadal en deux occasions sur la terre battue, et une autre fois en cinq manches aux Internationaux des États-Unis. Mais sa victoire de samedi a possiblement été la plus impressionnante.

«J’ai le style pour jouer contre lui, a affirmé Fognini. Je n’avais rien à perdre.»

Fognini ne se souciait pas du fait que Nadal n’était peut-être pas au meilleur de sa forme.

«Ce n’est pas une question à laquelle je dois répondre, a rétorqué Fognini. Je ne fais que dire que j’ai disputé un match incroyable.»

De son côté, Nadal a parlé de l’un de ses «plus mauvais matchs en 14 ans», et l’Espagnol de 32 ans a admis qu’il lui était «difficile de trouver une explication».

Nadal n’avait pas perdu à Monte-Carlo depuis son revers aux mains de Novak Djokovic, également en demi-finale, en 2015. Il n’avait même concédé aucune manche depuis le deuxième tour du tournoi de 2017, face au Britannique Kyle Edmund.

Or, Fognini est venu à un point près de blanchir Nadal au deuxième set, un affront que l’Espagnol n’avait pas subi à Monte-Carlo depuis la finale de 2005, un duel au meilleur de cinq sets qu’il avait gagné en quatre manches.

Face à un recul de 0-5 et 0-40 au service de Fognini, Nadal, 2e tête de série du tournoi, est parvenu à remonter la côte et briser le service de l’Italien avant de gagner le sien lors du jeu suivant.

«J’ai été chanceux de gagner deux jeux et d’éviter un pire score encore, a admis Nadal. Je ne pensais pas beaucoup. Tout ce à quoi je pensais, c’est à quel point je jouais mal.»

De nouveau au service pour mettre fin au duel, Fognini a réussi un superbe coup droit le long de la ligne, à sa quatrième balle de match.

En finale dimanche, Fognini affrontera le Serbe Dusan Lajovic, qui a réalisé une remarquable remontée pour éliminer le Russe Daniil Medvedev 7-5, 6-1.

Alors qu’il tirait de l’arrière 1-5 contre Medvedev, 10e tête de série et tombeur de Djokovic la veille, Lajovic a gagné dix jeux d’affilée pour remporter la première manche et se donner un coussin de 4-0 au deuxième set.

Après avoir sauvé une première balle de match, Medvedev a retourné un service de Lajovic au-delà de la ligne de fond pour mettre fin à l’affrontement.

Remontée de Fognini

En quarts de finale vendredi, Nadal avait perdu ses trois premiers jeux au service contre l’Argentin Guido Pella et le premier jeu contre Fognini a duré 12 minutes. Au service, Nadal a sauvé quatre balles de bris avant de finalement concéder le jeu à l’Italien.

Fognini, qui avait subi 11 revers face à Nadal en carrière, est venu près de perdre son sang-froid lors d’un incident bizarre lors du quatrième jeu du premier set.

Alors que de forts vents soufflaient autour du court, la serviette de Fognini, qui se trouvait sur sa chaise, a volé jusque sur le terrain pendant le premier point du jeu. Il s’est plaint à l’arbitre, possiblement pour demander la reprise du point, et a violemment placé la serviette dans son contenant à boissons.

Nadal a brisé le service de Fognini sans concéder un point, ce qui lui donnait une avance de 3-1, et l’Italien s’est fait servir un avertissement pour conduite antisportive.

Nadal se destinait vers une autre convaincante victoire sauf que contre Fognini, les choses ne sont jamais faciles pour l’Espagnol. Fognini a réalisé un bris pour réduire l’avance de Nadal à 3-2 et a ajouté un bris sans donner de point lors du neuvième jeu, grâce à de superbes et opportuns coups.

Le vent avait tourné en faveur de Fognini, et la chance l’a accompagné aussi.

Au service avec une avance de 5-4 et un score de 30-30, Fognini a effectué un coup qui s’est transformé en amorti parfait lorsque la balle a frappé le dessus du filet pour tomber du côté de Nadal.

Fognini a levé les deux bras en guise d’excuse puis, sur le point suivant, s’est étiré de tout son long pour réaliser une magnifique volée qui lui a permis de boucler le premier set en 56 minutes.

L’Italien a enchaîné avec des coups inspirés et un bris de service dès le premier jeu du deuxième set.