La santé publique a mis en place une série de mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 au camp de jour de l’école secondaire Haute-Ville.
La santé publique a mis en place une série de mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 au camp de jour de l’école secondaire Haute-Ville.

Éclosion de COVID-19 dans un camp de jour: trois animateurs testés positifs

Trois animateurs du camp de jour de l’école Haute-Ville ont finalement été déclarés positifs à la COVID-19, a dévoilé la Ville de Granby mercredi soir. La santé publique du CIUSSS de l’Estrie confirme maintenant une éclosion au camp de l’établissement. Des mesures sont mises en vigueur, dont le port obligatoire du masque, pour endiguer une possible propagation chez les enfants et le personnel.

En plus du premier cas signalé lundi dernier, deux autres animateurs qui feraient partie du même cercle d’amis ont reçu la confirmation qu’ils ont aussi été infectés par le coronavirus.

Les trois personnes, qui travaillaient au site d’animation Haute-Ville, ont été mises en quarantaine depuis lundi.

«Pour l’heure, ce sont onze animatrices et animateurs qui ont réalisé le test de dépistage depuis le début de la semaine. Parmi ceux-ci, trois tests s’avèrent positifs, quatre sont négatifs et nous sommes actuellement en attente des quatre autres résultats», a indiqué la Ville de Granby dans un communiqué.

Rappelons que le premier animateur ayant contracté le virus «a été en contact avec une personne ayant été déclarée positive et ne présentait pas de symptômes».

Test préventif

Bien qu'elle considère le risque de transmission comme étant faible, la Direction de la santé publique recommande fortement à l’ensemble des enfants et du personnel ayant fréquenté́ le camp de jour de l’école de la Haute-Ville depuis le 1er juillet 2020 de passer un test pour la COVID-19.

La Ville a ainsi décidé de fermer temporairement le camp pour les deux prochains jours (9 et 10 juillet) alors qu'un centre de dépistage mobile sera déployé sur place vendredi. 

Les animateurs et les enfants du camp sont invités à subir un test préventif, qu'ils aient des symptômes ou non. Les heures du déploiement du centre mobile demeurent à confirmer.

Plusieurs mesures mises en place

La santé publique a aussi mis en place une série de mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 au sein du camp de jour.

«Le port du masque sera obligatoire pour tous les travailleurs de ce camp (animateurs, coordonnateurs et autres) ainsi que pour les enfants d’âge secondaire incluant ceux qui commencent leur premier secondaire à l’automne», a indiqué la Direction de santé publique du CIUSSS de l’Estrie, mercredi, précisant qu’aucune entrevue ne sera accordée sur le sujet.

Le port du masque est recommandé pour tous les autres enfants de ce site, mais il n’est pas obligatoire.

De plus, chaque groupe accueillera désormais de 4 à 6 jeunes. «Tous les enfants devront être en présence de la même bulle du même groupe en tout temps. Les activités à l’extérieur seront à privilégier.»

Une lettre explicative doit être acheminée à tous les parents concernés et une professionnelle de la santé publique visitera aussi le camp de jour pour s’assurer que les mesures préventives seront mises en place et respectées.

Les autorités rappellent également l’importance du respect des règles de distanciation (2 mètres) entre les individus et le lavage régulier des mains.