Éclosion de coronavirus à la Chaîne de travail adapté d'Alma

Les cinq derniers cas d’infection à la COVID-19, apparus dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est, sont tous reliés et touchent un même milieu de travail, la Chaîne de travail adapté CTA, à Alma.

Le directeur général de l’entreprise, Gilles Deschênes, a confirmé l’information au Quotidien en soirée, mercredi. Selon lui, depuis l’apparition des premiers symptômes de la maladie chez ses employés, il y a une semaine, sept tests en tout sont revenus positifs. On peut donc présumer que le CIUSSS confirmera au moins deux cas supplémentaires jeudi.

«On a eu les premiers résultats des tests positifs samedi soir. Le dimanche personne ne travaille. Le lundi matin, on a arrêté les opérations immédiatement et j’ai renvoyé tout le monde chez eux», explique M. Deschênes.

Depuis, une soixantaine de personnes ont été testées pour la COVID-19. Certains résultats se font encore attendre. 

La Chaîne de travail adapté CTA, qui offre des services de buanderie, de lavage de vitre et de tonte de pelouse, a profité de cette opération de dépistage massive pour désinfecter ses bureaux. «Quand on aura tous les résultats, on pourra penser au redémarrage progressif», prévoit M. Deschênes, qui compte augmenter les mesures de prévention dans son entreprise.

«Moi je pensais qu’il ne restait pas beaucoup de cas dans la région, mais l’expérience qu’on vient de vivre prouve que la transmission communautaire est bien présente. La maladie a réussi à passer.»

Le CIUSSS régional s’est montré avare de commentaires, de son côté. La porte-parole de l’organisme, Romane Le Gallou, a indiqué dans un échange de courriel que la Santé publique suivait la situation de près. « [On] réalise les enquêtes épidémiologiques», a-t-elle simplement affirmé.

Stable

Cette nouvelle arrive à un moment où la situation semblait être maîtrisée dans la région. Mercredi, deux nouveaux cas d’infection à la COVID-19 se sont ajoutés au bilan du Saguenay-Lac-Saint-Jean, faisant passer le nombre total de personnes infectées à 325. Ces deux cas sont apparus dans le nouveau foyer d’éclosion.

Malgré cela, peu de nouveaux cas ont été répertoriés récemment. La semaine dernière, la région a enregistré plusieurs journées sans nouveau cas. 

293 des personnes infectées étaient rétablies. Le nombre de décès demeure quant à lui inchangé, à 26 depuis plusieurs semaines. Avec Anne-Marie Gravel