Charly Tremblay a pris le chemin du pénitencier pour avoir frappé un individu avec une bouteille de bière cassée.

Deux ans pour avoir défiguré un joueur de football du Cégep de Jonquière avec une bouteille

Le Jonquiérois Charly Tremblay est condamné à deux années de pénitencier pour avoir défiguré un joueur de football du Cégep de Jonquière avec une bouteille de bière cassée.

Tremblay a plaidé coupable, vendredi, devant le juge Pierre Lortie, de la Cour du Québec, à des accusations de voies de fait graves et de voies de fait. Le magistrat a entériné la suggestion commune de Me Jean-Sébastien Lebel, de la Couronne, et de Me Julien Boulianne, en défense.

Comme Tremblay a purgé l’équivalent de trois jours de détention préventive, sa peine est réduite à deux ans moins un jour.

En septembre dernier, des joueurs des Gaillards de Jonquière, au football collégial AA, se sont retrouvés dans un bar de la rue Saint-Dominique afin de célébrer la fin du camp d’entraînement.

Une bagarre a éclaté entre quelques individus, dont Tremblay et un complice, Alex Leblond.

À un moment donné, Tremblay a utilisé une bouteille de bière cassée et en a asséné un coup au visage du footballeur français.

Celui-ci a subi une profonde lacération et a même été atteint à l’oeil. Il a été conduit rapidement vers le centre hospitalier afin de recevoir les soins d’urgence.

« Trois personnes se sont échangé des coups et un mouvement de masse s’est créé, ce qui a pu laisser croire à une bagarre générale. Mais ce n’était pas une bagarre générale », a raconté un témoin de la scène.

La victime de cette affaire est repartie vers son domicile en France. Les médecins sont parvenus à lui sauver l’oeil.

« La fourchette des peines se situe autour des deux années de pénitencier pour ce genre de crime. Nous avons pu obtenir une sentence de deux ans, car mon client a plaidé coupable. Il a ainsi évité un procès et cela a fait en sorte de ne pas obliger la victime à revenir de la France pour témoigner dans cette affaire », a commenté Me Julien Boulianne.