Le monument dédié au tout premier chef du gouvernement du Canada a été vandalisé plusieurs fois au cours des derniers mois (Photo au-dessus).

«Des lutins rebelles» revendiquent le vandalisme du monument de Macdonald

MONTRÉAL — Le monument dédié à l’ancien premier ministre du Canada John A. Macdonald au centre-ville de Montréal a encore été vandalisé.

De la peinture rouge a été lancée sur le monument situé à la place du Canada, à l’ouest de la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde. L’acte de vandalisme a été constaté lundi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Personne n’a encore été arrêté pour ce méfait, a rapporté mardi l’agente Caroline Chèvrefils, du SPVM. La porte-parole a précisé que trois des quatre côtés du monument qui comprend une statue de l’ex-premier ministre Macdonald au centre avaient été aspergés de peinture.

No Borders Media, un média qui se décrit comme étant anticapitaliste et anticolonialiste, a publié une vidéo des méfaits sur les réseaux sociaux.

La vidéo est accompagnée d’un communiqué de revendication dans lequel un groupe appelé «Les Lutins rebelles du père Noël» explique que cet acte «fait partie d’une série d’attaques à la peinture sur les symboles du colonialisme britannique raciste à Montréal».

«Il était raciste et hostile envers les groupes minoritaires non blancs au Canada, promouvant ouvertement la préservation d’un Canada dit «aryen». Il a adopté des lois pour exclure les personnes d’origine chinoise. Il a été responsable de la pendaison du martyr métis Louis Riel» peut-on lire dans le communiqué.

Le monument dédié au tout premier chef du gouvernement du Canada a été vandalisé plusieurs fois au cours des derniers mois.

En août, un groupe avait revendiqué un geste semblable après que les autorités municipales de Victoria, en Colombie-Britannique, eurent ordonné qu’une statue de John A. Macdonald soit déboulonnée afin de dénoncer le rôle qu’il avait joué dans l’établissement des pensionnats fédéraux pour Autochtones.

À Montréal, la statue de bronze de John A. Macdonald, deux fois plus grande que nature, est abritée sous un immense baldaquin de granit à son emplacement actuel depuis 1895. L’ancien premier ministre est représenté dans ses fonctions officielles de haut dignitaire du Parlement canadien, vêtu de son costume de conseiller impérial privé.

L’oeuvre qui appartient à la Ville de Montréal a été réalisée par le sculpteur britannique George Edward Wade.

John A. Macdonald a été premier ministre du Canada de 1867 à 1873 et de 1878 à 1891. Il est considéré comme l’un des fondateurs du Canada tel qu’on le connaît aujourd’hui.