Le bonhomme Carnaval était comme toujours présent lors du défilé

Défilé du Carnaval: de bonnes idées et des ratés [PHOTOS]

La nouvelle mouture du défilé du Carnaval de Québec présenté pour la première fois samedi soir a montré quelques bonnes idées, mais a malheureusement connu plusieurs ratés qui ont diminué de beaucoup l’expérience pour le public qui s’était massé le long de la Grande Allée.

«On ne se mettra pas la tête dans le sable: nous sommes conscients qu’il y a eu certains ratés, tout d’abord le «timing» et le retard. Nous savons qu’il y a aussi des ajustements à faire au niveau du rythme», a déclaré la directrice du Carnaval, Mélanie Raymond, en point de presse après le défilé.

Prévu pour une durée de 45 minutes, le défilé en aura finalement duré 75, ce qui devient vite inconfortable par un mercure qui avoisine les -15° Celsius avec 50% d’humidité. On a d’ailleurs vu plusieurs spectateurs quitter avant la fin, n’en pouvant plus. On peut bien aimer le Carnaval, mais ça ne valait tout de même pas une amputation des doigts de pied...

Ajustements

Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation, a rappelé que le défilé incluait plusieurs nouveautés et promis des ajustements pour le second défilé samedi prochain, «Il ne faut pas oublier que c’était du gros nouveau!», a-t-elle indiqué, préférant ne pas s’avancer à donner une note à ce premier défilé. Puisqu’elles n’avaient pas encore eu leur réunion de production suite au défilé, aucune des deux administratrices ne pouvait expliquer les raisons des retards. 

«Nous savons que c’est très long quand il faut froid comme ça, nous allons vérifier ce qui a amené ces retards, car c’était dommage de voir des gens quitter avant le tableau final avec la pyrotechnie», a conclu Mme Raymond.

Le défilé se déployait en effet en cinq tableaux, cinq grands chars allégoriques avec sur chacun un mini-spectacle qui y était présenté. Malheureusement, la configuration du défilé avec des «stations» auxquelles chaque char s’arrêtait empêchait les spectateurs qui étaient installés entre les stations de bien voir le spectacle. 

Chaque tableau était entrecoupé par des saltimbanques échassiers, cracheurs de feu et marionnettes géantes représentant de façon réussie les animaux de la faune nordique: harfangs des neiges, lynx du Canada, loups et ours polaire. La musique manquait cependant cruellement entre les tableaux.

Tableaux réussis

Les tableaux les plus réussis étaient sans conteste celui des acrobates de Flip-Fabrique qui pirouettaient et bondissaient sur leur trampoline et s’amusaient avec leurs diabolos au son de Léveillé et Leloup ainsi que le surprenant char transportant des sculpteurs qui façonnaient la glace avec des tronçonneuses et le groupe hard rock Dance Laury Dance. Vêtus dans un style à mi-chemin entre Mad Max, Game of Thrones et Gwar, Maxime Lemire et sa bande de joyeux drilles ont présenté une version hurlante du thème du Carnaval, redonnant de la gueule à une pièce un peu vieillotte.

Par contre, le second tableau où des personnages vêtus de blanc faisaient une chorégraphie avec des cubes lumineux sur des rythmes techno et au son de poèmes un peu bizarroïdes laissait un peu pantois. On se disait que cette présentation aurait été davantage à sa place dans la programmation du Mois Multi, qui se poursuit d’ailleurs jusqu’au 3 mars, que dans celle de la grande fête présidée par Bonhomme Carnaval qui célèbre ses 65 ans cette année.