Le 10e défilé de la Saint-Patrick en a mis de toutes les couleurs pour les milliers de spectateurs — surtout du vert! — alors que plus de 50 groupes de participants y prenaient part.

Défilé de la Saint-Patrick: marée verte dans les rues de Québec

Six jours après la fête officielle du saint patron de l’Irlande, le 17 mars, c’était au tour des gens de Québec de célébrer la Saint-Patrick avec plusieurs activités durant la fin de semaine, le clou des festivités étant le défilé de samedi après-midi.

Le 10e défilé de la Saint-Patrick en a mis de toutes les couleurs pour les milliers de spectateurs — surtout du vert! — alors que plus de 50 groupes de participants y prenaient part. Les vedettes : les ensembles de cornemuses et percussions (Pipes and Drums) de Boston, de New York, de Chicago, de Toronto et, pour la première fois, de Philadelphie. C’est d’ailleurs pour pouvoir accueillir ces groupes que les célébrations sont décalées d’une semaine chez nous, signale le président du défilé, Terence Kerwin.

À VOIR : notre galerie photos dans la section La Capitale et dans notre app

Le corps de cornemuses de la Gendarmerie royale du Canada et l’unité d’apparat du Service de police de la Ville de Québec étaient aussi de la partie.

Petits et grands ont été conquis par la nouvelle mascotte O’Laf, imposant lévrier irlandais, accompagné d’une vingtaine de ses congénères. La maîtresse d’O’Laf, Nadia Martel, participe au défilé depuis neuf ans avec sa famille et ses chiens — elle en possède cinq, en plus d’en faire l’élevage. Son fils Zachary marche à ses côtés depuis autant d’années — quoique, il y a neuf ans, il était plutôt dans la poussette!

Troupes de danse celtique, farfadets, artistes de cirque, fanfares et représentants de familles irlandaises sont partis de l’école secondaire Saint-Patrick (St. Patrick’s High School) pour parcourir l’avenue Cartier, la Grande Allée, la rue Saint-Louis jusqu’au Château Frontenac, pour terminer devant l’hôtel de ville, spécialement décoré aux couleurs de l’Irlande. Certains spectateurs étaient également déguisés pour festoyer avec eux.

Nadia Martel et son chien O'Laf, la nouvelle mascotte du défilé. Le lévrier irlandais a seulement 9 mois et pèse déjà 120 livres — il devrait atteindre 160 à 170 lb.

La musique qui rassemble

Parmi les fanfares, les Druméthiques prenaient part à leur troisième défilé de la Saint-Patrick. Fondé il y a sept ans, dans le quartier Saint-Sauveur, ce groupe a ceci de particulier qu’il rassemble une même famille autour de la musique : Dave Francis, sa conjointe Caroline Lacasse, leurs enfants Judith et Jacob, de même qu’autres proches et amis. «On a des gens avec un TDAH ou un handicap parmi nous, mais lorsqu’on joue, rien de tout ça ne paraît», mentionne M. Francis avec fierté.

Le cornemuseur majeur Alan Stairs (à droite) et quelques-uns des membres du 78th Fraser Highlanders.

Le groupe de cornemuses 78th Fraser Highlanders, fondé en 2002, participe aux festivités de la Saint-Patrick à Québec depuis le premier défilé, il y a 10 ans. «On se rassemble toutes les semaines pour jouer ensemble. On est près d’une vingtaine en tout», indique le cornemuseur majeur Alan Stairs, qui avait fière allure dans son uniforme avec kilt écossais. «J’ai appris à jouer la cornemuse à 12 ans, quand je vivais à Lennoxville. J’ai pris une pause de 40 ans et j’ai renoué ici à Québec», raconte M. Stairs.

Plusieurs élus ont marché avec les participants, notamment la vice-première ministre du Québec Geneviève Guilbault, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles Jonatan Julien, le député fédéral de Charlesbourg—Haute-Saint-Charles Pierre Paul-Hus, la mairesse suppléante Michelle Morin-Doyle ou encore le conseiller de Québec 21 Stevens Mélançon. Le maire Régis Labeaume, qui participe généralement aux festivités, était au repos — rappelons qu'il combat actuellement un cancer.

Au terme du défilé, de l’animation prenait le relais devant l’hôtel de ville afin que tous puissent poursuivre les célébrations et profiter de la température clémente.