Bernard Cleary a été le premier autochtone à être élu au fédéral.
Bernard Cleary a été le premier autochtone à être élu au fédéral.

Décès de l’ancien député Bernard Cleary

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
L’ancien député bloquiste Bernard Cleary est décédé, le 27 juillet, à l’âge de 83 ans. En plus d’être un grand défenseur des droits des Premières Nations, l’homme originaire de la communauté autochtone de Mashteuiatsh est également reconnu pour son apport au journalisme, notamment à titre de professeur à l’Université Laval.

Né au Lac-Saint-Jean en 1937, Bernard Cleary a débuté comme journaliste au Soleil avant d’être nommé directeur de l’information à Télé-Capitale. Il a par la suite enseigné le journalisme à l’Université Laval. 

Après une carrière dans le monde des médias et de l’enseignement, il a été élu député du Bloc québécois dans la circonscription fédérale de Louis-Saint-Laurent en 2004. Cette victoire politique fit de lui le premier Autochtone du Québec à être élu au palier fédéral. Pendant son mandat, il a été notamment vice-président des Affaires autochtones et du développement du Grand Nord. Il a par la suite été défait lors de l’élection générale du 23 janvier 2006. 

D’anciens étudiants en journalisme et d’actuels élus politiques ont profité des circonstances pour lui rendre hommage. C’est le cas du député bloquiste de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe. 

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Bernard Cleary. Originaire de Mashteuiatsh, il a été le premier Innu élu dans l’histoire du Canada avec le Bloc québécois. Bernard Cleary a toujours été un fervent défenseur des droits des Autochtones et a su se démarquer comme négociateur dans de nombreux dossiers. Mes sympathies vont à sa famille et à tous ses proches », a-t-il écrit dans un message partagé sur les réseaux sociaux.

Bernard Cleary aura vécu pendant une décennie avec la maladie d’Alzheimer. Les informations indiquent qu’une cérémonie « aura lieu en toute intimité au Complexe de la Cité et de là au Cimetière Les Jardins Québec ».