L'un des accompagnateurs, Rock Tourigny, a publié sur Facebook un message indiquant que lui et les étudiants étaient en chemin vers le Québec.

Crise haïtienne: 25 étudiants québécois rapatriés au Canada

OTTAWA — Un groupe de 25 étudiants québécois et leurs trois accompagnateurs ont réussi dimanche à quitter Haïti, où ils étaient bloqués par de violentes manifestations antigouvernementales, au lendemain de l’évacuation d’une centaine de touristes canadiens.

«On est dans l’avion» de retour vers Montréal, a confirmé dans un message à l’AFP l’un des accompagnateurs.

+

Air Transat a aussi confirmé à l’AFP que le groupe de lycéens était à bord du vol TS663 qui est parti à 15h59 (20h59 GMT) de Port-au-Prince .

Outre les élèves, des employés de l’ambassade du Canada en Haïti (fermée depuis jeudi) ont aussi pris place à bord de cet avion pour être rapatriés vers la métropole québécoise.

Le Canada a appelé vendredi ses ressortissants à éviter tout voyage dans ce pays face aux violences.

Les étudiants de deux établissements, Le tandem et Le Boisé, de Victoriaville  étaient partis le 10 février en Haïti, mais face à la rapide détérioration de la situation, avaient rapidement cherché à écourter leur séjour. Finalement ils n’ont pas rencontré de difficultés dimanche matin pour rejoindre par la route l’aéroport de Port-au-Prince, ont-ils indiqué.

Samedi, 113 touristes québécois avaient pour leur part été évacués depuis leur hôtel où ils étaient bloqués depuis une semaine par des hélicoptères spécialement affrétés pour contourner les multiples barrages sur la route. Ils avaient ensuite pu regagner Montréal.

Depuis le 7 février, les manifestations se sont multipliées à travers les principales villes de Haïti, qui ont subi d’importants dégâts matériels. Issus en majorité des quartiers les plus pauvres, les contestataires ont réclamé la démission du président et de meilleures conditions de vie.

Le premier ministre haïtien Jean-Henry Céant a annoncé samedi soir des mesures économiques d’urgence, notamment la lutte contre la corruption.

+

DES MISSIONNAIRES ALBERTAINS PRIS EN HAÎTI EN CHEMIN VERS LE CANADA

MONTRÉAL — Un groupe de missionnaires canadiens qui étaient pris en Haïti en raison des manifestations violentes sont en chemin vers le Canada.

Michelle Guenther, de l’organisme albertain Haiti Arise, a indiqué que les 24 membres du groupe avaient quitté le pays samedi. La plupart d’entre eux arriveront à Calgary dimanche après-midi.

Les missionnaires Wade et Marilyn Fitzpatrick ont relaté que le groupe avait été transporté à l’aéroport de Port-au-Prince en hélicoptère, puisque les routes sont bloquées par des pneus incendiés et des manifestants armés de pierre et de fusils.

Ils sont heureux d’être de retour à la maison, mais ils s’inquiètent du sort des Haïtiens, qui risquent de manquer de nourriture et d’eau si les routes ne rouvrent pas prochainement.

Cent treize Québécois qui étaient piégés dans un complexe hôtelier haïtien avaient également été évacués en hélicoptère, avant de prendre un vol vers Montréal, qui a atterri samedi soir.

Des manifestations ont éclaté dans les rues du pays pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse. Les Haïtiens dénoncent l’explosion de l’inflation et l’incapacité du gouvernement à accuser qui que ce soit dans le détournement de fonds d’un programme vénézuélien de plusieurs milliards de dollars qui visait à envoyer du pétrole à rabais en Haïti. La Presse canadienne